中文 English default  
Page d'accueil Relations sino-africaines Entrée en Afrique Echanges et dialogues Échanges académiques
  Archives du Forum
  Sur le Forum
  1ère Conférence ministérielle
  2e Conférence ministérielle
  Sommet de Beijing et 3e Conférence ministérielle
  4e Conférence ministérielle
  5e Conférence ministérielle
  6e Conférence ministérielle
  Expositions de photos des Conférences
  Connaissances sur la Chine
  Clin d'œil sur la Chine
  Développement de la Chine
  Panorama sur la Chine
  Liens des sites
Membres du Comité de suivi chinois du FCSA
Ambassades et Consulats de Chine en Afrique
Principales institutions de recherches en Chine
Principaux medias d'information en Chine
Quelques sites web africains
[plus>>] 
  Page d'accueil > Archives du Forum > Sur le Forum
Forum en bref
2012/05/21

Aprerçu sur le Forum sur la coopération sino-africaine( FCSA )

 

Date de l'institutionPour renforcer davantage dans un nouveau contexte la coopération amicale entre la Chine et les pays africains, relever ensemble les défis de la mondialisation économique etœuvrer au développement commun, sur l'initiative commune de la Chine et de l'Afrique, le Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) a été créé officiellement suite à La Conférence ministérielle de l'an 2000 qui s'est tenue du 10 au 12 octobre 2000 à Beijing.

 

ObjectifEngager des consulatations sur un pied d' égalité, approfondir la connaissance mutuelle, élargir les consensus, renforcer l'amitié et promouvoir la coopération.

 

Pays membresLa Chine et les 50 pays africains qui ont établi les relations diplomatiques avec la Chine ainsi que la Commission de l'Union africaine. Ces 50 pays sont respectivement :Algérie, Angola, Bénin, Botswana, Burundi, Cameroun, Cap-Vert, République Centrafricaine, Tchad, Congo (Brazzaville), Comores, Côte d'ivoire, République Démocratique du Congo (Kinshasa), Djibouti, Égypte, Guinée Equatoriale, Érythrée, Éthiopie, Gabon, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Kenya, Lesotho, Libéria, Libye, Madagascar, Malawi, Mali, Mauritanie, Maurice, Maroc, Mozambique, Namibie, Niger, Nigéria, Rwanda, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Somalie, Afrique du Sud, Soudan, Sud-Soudan, République-unie de Tanzanie, Togo, Tunisie, Uganda, Zambie et Zimbabwe.

 

Mécanisme de ConférenceLe « Programme de la coopération pour le développement socio-économique sino-africain » adopté lors de la Première Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine stipule que les deux parties sont convenues de créer un mécanisme de suivi afin d'évaluer régulièrement la mise en oeuvre des mesures de suivi. En juillet 2001, la consultation ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine, tenue à Lusaka, Capitale de la Zambie, a examiné et adopté « la procédure pour le mécanisme de suivi du FCSA » qui est formellement entrée en vigueur en avril 2002. Le mécanisme de dialogue et de consultation du FCSA repose sur les trois niveaux à savoir : la Conférence ministérielle se réunissant tous les trois ans ;la Réunion des Hauts Fonctionnnaires étant convoquée en réunion de suivi un an avant la Conférence ministérielle, et de plus se tenant au même niveau une réunion préparatoire de la Conférence ministérielle juste quelques jours avant celle-ci ; les Chefs des missions diplomatiques des pays africains en Chine et le Secrétariat du Comité de suivi chinois se réunissant au moins deux fois par an. La Conférence ministérielle et la Réunion des Hauts Fonctionnaires ont lieu alternativement en Chine et en Afrique. La Chine et le pays africain qui est chargé de l'organisation de la Conférence et de la Réunion assument conjointement la présidence, coprésident la Conférence et la Réuion et veillent à la bonne mise en oeuvre des résultats de la Conférence et de la Réunion. La Conférence ministérielle est réservée aux ministres des Affaires étrangères et aux ministres chargés de la coopération économique internationale, tandis que la Réunion des Hauts Fonctionnaires est prévue à la participation des hauts responsables au niveau des directeurs généraux ou à un rang équivalant des Départements compétants des pays participants. L'année 2006 marque le cinquantenaire de l'inauguration des relations diplomatiques entre la Chine nouvelle et les pays africains. Pour cette raison, les deux parties ont décidé que la Conférence ministérielle qui devrait se tenir en novembre de la même année a été portée à titre exceptionnel au niveau du Sommet de Beijing et de la troisième Conférence ministérielle. Il a été décidé lors de ladite conférence de créer un mécanisme des consultations politiques régulières au niveau des ministres chinois et africains des Affaires étrangères menées au cours de l'année suivant chaque Conférence ministérielle et à la période durant l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies. Ainsi le 26 septembre 2007 et le 23 septembre 2010, à New York, les ministres chinois et africains des Affaires étrangères se sont réunis deux fois aux consultations politiques.

En outre, à mesure que s'élargit et s'approfondit la coopération sino-africaine dans le cadre du Forum, ont été mis sur pied des forums divisionnaires en matière de l' agriculture, de la science et technologie, sur les plans juridique, financier et culturel, aux niveaux des groupes de réflexion, des jeunes, des femmes, des médias et des organisations populaires ainsi que des autorités locales entre la Chine et l'Afrique dont certains ont même réalisé le mécanisme régulier, ce qui a enrichi davantage le contenu du Froum sur la coopération sino-africaine.

 

Comité de suivi chinoisEn novembre 2000, a été crée le Comité de suivi chinois du FCSA composé actuellement de 28 membres institutionnels à savoir : le Ministère des Affaires étrangères, le Ministère du commerce, le Ministère des finances, le Ministère de la culture, le Département international du CC et du PCC, la Commission nationale du développement et de la réforme, le Ministère de l'éducation, le Ministère de la science et de la technologie, le Ministère de l'industrie et et de l'informatique, le Ministère de la protection de l'environnement, le Ministère des transports et des communications ( le Bureau administratif de l'aviation civil de Chine ), le Ministère de l'agriculture, la Commssion nationale de la santé et de la planification familiale, la Banque populaire de Chine, la Direction générale des Douanes, la Dirction générale des Impôts, l'Administration nationale de l'inspection et du contrôle de la qualité, la Direction générale de la Presse, de la Publication, des films, de la radio-diffusion et de la télévision, le Bureau administratif national du Tourisme, le Bureau de l'information dépendant du Conseil des affaires d'Etat, le Bureau directeur d'allégement de la pauverté et de développement dépdendant du Conseil des affaires d'Etat, le Comité central de la Ligue de la jeunesse communiste chinoise, le Conseil chinois pour la promotion du commerce international, la Banque nationale de développement, la Banque chinoise pour les importations et les exportations, la Banque de Chine et la Mairie municipale de Beijing. Le Ministre des Affaires étrangères et le Ministre du commerce sont deux Présidents honoraires et les responsables dirigeants concernés des deux ministères respectifs assument la co-présidence. Au sein du Comité de suivi, le Secrétariat est composé des départements intéressés du Ministère des Affaires étrangères, du Ministère du commerce, du Ministère des finances et du Ministère de la culture, le poste du Secrétaire général est assumé par le Directeur général du Département d'Afrique du Ministère des Affaires étrangères et le bureau du Secrétariat est siégé au Département d'Afrique du Ministère des Affaires .

 

Le site Web du Forum sur la coopération sino-africaine :http://www.focac.org/fra/

 

Activités principales1.La Première Conférence ministérielle du FCSA

Du 10 au 12 octobre 2000, la Première Conférence ministérielle du FCSA s'est tenue à Beijing avec la participation de plus de 80 ministres venant de Chine et de 44 pays africains, des représentants de 17 organisations internationales et régionales africains, ainsi que des entrepreneurs chinois et africains. Le Président chinois Jiang Zemin et le Premier Ministre chinois Zhu Rongji ont respectivement honoré de leur présence les séances d'ouverture et de clôture et y ont prononcé le discours. La « troïka » de l'Organisation de l'Unité africaine ( le nom de l'origine de l'Union Africaine ) soit le Président algérien Abdelaziz Bouteflika, le Président togolais Eyadema et le Président zambien Chiluba, respectivement en tant que président sortant, président en exercice et président désigné de l'OUA, ainsi que le Président tanzanien Benjamin Mkapa ont participé à la cérémonie d'ouverture et y ont pris la parole. Le Secrétaire général de l'OUA Salim Ahmed Salim a prononcé une allocution à la cérémonie de clôture. Les deux thèmes de la Conférence étaient  " Comment contribuer à l'instauration d'un nouvel ordre politique et économique interational pour le 21e siècle " et  " Comment renforcer davantage la coopération sino-africaine dans les domaines économique et commercial dans le nouveau contexte". La Conférence a adopté la « Déclaration de Beijing du FCSA » et le « Programme de coopération sino-africaine sur le développement économique et social » qui ont défini les orientations pour développer les relations de nouveau type de partenariat caractérisé par la stabilité dans la durée, l'égalité et avantages réciproques entre la Chine et les pays africains. Le gouvernement chinois a annoncé les initiatives portant sur la réduction ou l'annulation des dettes d'un montant de 10 milliards de Yuans RMB en faveur des pays pauvres très endettés et des pays les moins avancés de l'Afrique et l'établisssement du " Fonds de Mise en Valeur des ressources humaines en Afrique ".

 

2. La Deuxième Conférence ministérielle du FCSA

La 2e Conférence ministérielle du FCSA a été tenue à Addis Ababa, Capitale de l'Ethiopie du 15 au 16 décembre 2003. La Chine et les 44 pays africains ont été présents à cette Conférence avec plus 70 ministres et des représentants des organisations internationales et régionales africaines. Le Premier Ministre chinois Wen Jiabao et le Premier Ministre éthiopien Meles Zenawi, 6 Présidents,3 Vice-présidents,2 Premiers Ministres et un Président parlementaire venant des pays africains, ainsique le Président la Commission de l'Union Africaine Alpha Oumar Konaré et le délégué du Secrétaire général de l'ONU ont assisté à la cérémonie d'ouverture et y ont prononcé le discours. La Conférence avait pour thème : Se prêter à La coopération pragmatique et s'orienter à l'action à prendre. La Conférence a passé en revue l'état de mise en oeuvre des actions de suivi de la Première Conférence ministérielle et a adopté le « Plan d'Action d'Addis Ababa ( 2004-2006) – FCSA ». Le gouvernement chinois a annoncé, qu'elle continuerait, dans le cadre du Forum,à augmenter son aide aux pays africains, à former pendant une durée de 3 ans1 000 personnes de toutes catégories confondues pour le compte de l'Afrique et à accorder le tarif douanier zéro à l'importation de certains produits en provenance des pays africains le moins avancés.

 

3.Le Sommet de Beijing et la Troisième Conférence ministérielle du FCSA

Le 3 novembre 2006, la 3e Conférence ministérielle du FCSA a eu lieu à Beijing pour accomplir les derniers préparatifs pour le Sommet de Beijing. Y ont participé les ministres des Affaires étrangères, les ministres chargés de la coopération internationale ou les délégués venant de Chine et de 48 pays africains. Les représentants de 24 organisations internationales et régionales africains ont assisté en qualité d'observateur à la cérémonie d'ouverture.

 

Les 4 et 5 novembre 2006, s'est tenu solennellement le Sommet de Beijing du FCSA ayant pour thème : L'amitié, la paix, la coopération et le développement. Ont assisté alors à la Conférence le Président chinois Hu Jintao, 35 Chefs d'Etat,6 Chefs de gouvernement,1 Vice-président et 6 représentants de haut niveau venant des pays africains ainsi que le Président de la Commission de l'Union Africaine Alpha Oumar Konaré. La Conférence a adopté la « Déclaration du Sommet de Beijing du FCSA » et le « Plan d'Action de Beijing ( 2007-2009) du FCSA », et a décidé à établir et à développer un nouveau type de partenariat stratégique sino-africain caractérisé par l'égalité et la confiance mutuelle sur le plan politique, la coopération gagnant-gagnant sur le plan économique, l'échange et l'inspiration mutuelle sur le plan culturel. Le Président Hu Jintao a annoncé au nom du gouvernement chinois les 8 mesures politiques visant à renforcer la coopération pragmatique sino-africaine et à soutenir le développement des pays africains, comprenant notamment l'augmentation de son aide à l'Afrique, l'accord des prêts préférentiels et des crédits acheteurs préférentiels à l'exportation, la création d'un fonds de développement sino-africain, la construction du Centre de conférence de l'Union africaine, l'annulation des dettes gouvernementals africains, l'accès au marché chinois en franchise de droits, la mise en place en Afrique des zones de coopération économique et commerciale, le renforcement de la mise en valeur des ressources humaines et de la coopération dans les domaines de l'éducation et de la santé. Le Premier Ministre chinois Wen Jiabao et les dirigeants de 33 pays africains ont participé au Dialogue de haut niveau avec les représentants des milieux d'affaires chinois et africains.

 

4. La Quatrième Conférence ministérielle du FCSA

La 4e Conférence ministérielle du FCSA a eu lieu à Charm el-cheikh de l'Égypte du 8 au 9 novembre 2009. Le Premier Ministre chinois Wen Jiabao, le Président égyptien Mohamed Hosni Moubarak ,9 Présidents,3 Premiers Ministres,3 Vice-présidents, et un Président parlementaire venant des autres pays africains ainsi que le Président de la Commission de l'Union Africaine Jean Ping ont été présents à la cérémonie d'ouverture et y ont prononcé le discours. Cette conférence avait pour thème : Approfondire le nouveau partenariat stratégique sino-africain, en vue du développement durable. La conférence a examiné le rapport présenté par la partie chinoise sur la mise en oeuvre des actions de suivi du Sommet de Beijing du FCSA, a adopté les deux documents à savoir la « Déclaration de Charm el-cheikh du FCSA » et le « Plan d'action de Charm el-cheikh du FCSA (2010-2012) », et a été planifié la coopération sino-africaine pour les trois années à venir dans les domaines politique, économique, social, culturel et humain. Lors de la cérémonie d'inauguration, le Premier Ministre Wen Jiabao a annoncé au nom du gouvernement chinois les huit nouvelles mesures en matière de la coopération sino-africaine intéressant l'agriculture, la protection de l'environnement, la promotion des investissements, la réduction ou l'annulation des dettes, l'élargissement de l'accès au marché, la lutte contre le changement climatique, la coopération scientifique et technique, la santé, l'éducation et les échanges culturels et intellectuels, etc.

 

5.La Cinquième Conférence ministérielle du FCSA

Du 19 au 20 juillet 2012, s'est tenue a Beijing la 5e Conférence ministérielle du FCSA. Le Président chinois Hu Jintao, 6 Présidents et 2 Premiers Ministres venant des pays africains, l'Envoyé spécial du président égyptien en qualité de co-président africain du FCSA et le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon ont assisté à la cérémonie d'ouverture. Les ministres des Affaires étrangères, les ministres ou représentants chargés de la coopération économique internationale venant de Chine et de 50 pays africains ainsi que le Président de la Commission de l'Union Africaine Jean Ping ont pris part à la Conférence. Les représentants des organisations internationales et régionales africaines ont été également présents à la cérémonie d'ouverture et aux séances respectivement en qualité d'invités et d'observateur. Le thème de cette conférence était : Consolider les acquis et ouvrir de nouvelles perspectives pour le nouveau partenariat stratégique sino-africain. La Conférence a examiné le rapport présenté par la partie chinoise portant sur la mise en oeuvre des actions du suivi de la 4e Conférence ministérielle du FCSA, a adopté les deux documents à savoir la « Déclartion de Beijing de la 5e Conférence ministérielle du FCSA » et le « Plan d'action de Beijing du 5e Conférence ministérielle du FCSA (2013-2015) », et a mis au point une planification complète pour les trois années à venir sur l'orientation du développement des relations sino-africaines et la délimitation des domaines prioritaires pour la coopération sino-africaine. Il a été aussi décidé que le 6e Conférence ministérielle du FCSA aura lieu en Afrique du Sud en 2015.

 

Lors de la cérémonie d'ouverture, le Président Hu Jintao a prononcé un discours important intitulé « Ouvrir de nouvelles persectives pour le nouveau partenariat stratégique sino-africain » et a annoncé, au nom du gouvernement chinois, pour les trois ans à venir, une série de nouvelles mesures visant à soutenir la cause de la paix et du développement en Afrique et à renforcer la coopération sino-africaine dans les cinque domaines majeurs couvrant l'investissement et le financement, l'aide et l'assistance, promotion de l'unification africaine, les échanges entre peuples et le maintient de la paix et la sécurité en Afrique. En voici le résumé : Mettre à la disposition des pays africains une ligne de crédit de 20 millions de dollars américains destinés en priorité à soutenir le développement des infrastructures, de l'agriculture, de l'industrie manufacturière et des PME en Afrique ; Continuer à élargir l'ampleur de son aide et assistance, à accroître, dans une certaine mesure le nombre de centres pilotes agricoles en Afrique, à former 30 000 personnes de toutes catégories confondues, à fournir 18000 bourses gouvernementales, à construire des infrastructures culturelles et de formation technique et profetionnelle en faveur des pays africains, à envoyer en Afrique 1500 médecins, à poursuivre les activités pour donner des soins gratuits à des Africains atteints de cataracte, et à prêter continuellement aide et assistance pour le financement des projets de forage de puits et des adductions d'eau ; Etablir avec l'Afrique un partenariat de coopération sur la constructions des infrastructures transnationales et transrégionales pour soutenir la planification et l' étude de faisabilité des projets et engourager les entreprises et institutions financières chinoises performantes à prendre part à la construction de ces infrastructures ; Proposer de lancer l' " Action pour l'Amitié des peuples Chine-Afrique ", mettre en place en Chine un " Centre d'échanges de la presse sino-africaine", poursuivre la mise en œuvre du" programme sino-africain d'échanges et d'études conjointes ", assurer le financement de100 projets d'études académiques, d'échanges et de coopération entre les établissements académiques et les chercheurs des deux parties ; Lancer l' " Initiative du partenariat de Coopération Chine- Afrique pour la paix et la sécurité ", approfondir la coopération avec l'UA et les pays africains dans les domaines de la paix et de la sécurité en Afrique, apporter un appui financier aux opérations de maintien de paix de l'UA sur le continent africain et à l'édification des forces permanentes africaines, et former pour l'UA plus d'officiels chrargés des affaires de la paix et de la sécurité et plus d'agents pour le maintien de la paix.

En tant que deux manifestations associées de la Conférence ministérielle, le 2e Forum du Peuple Chine-Afrique et la 4e session de la Conférence des entrepreneurs chinois et africains se sont déroulées respectivement du 10au 11 juillet 2012 à Suzhou dans la Province du Jiangsu et du 18 au 19 juillet 2012 à Beijing.

 

 

Suggest to a friend
  Print