中文 English default  
Page d'accueil Relations sino-africaines Entrée en Afrique Echanges et dialogues Échanges académiques
  Archives du Forum
  Sur le Forum
  1ère Conférence ministérielle
  2e Conférence ministérielle
  Sommet de Beijing et 3e Conférence ministérielle
  4e Conférence ministérielle
  5e Conférence ministérielle
  Sommet de Johannesburg et 6e Conférence ministérielle
  Expositions de photos des Conférences
  Connaissances sur la Chine
  Clin d'œil sur la Chine
  Développement de la Chine
  Panorama sur la Chine
  Liens des sites
Membres du Comité de suivi chinois du FCSA
Ambassades et Consulats de Chine en Afrique
Principales institutions de recherches en Chine
Principaux medias d'information en Chine
Quelques sites web africains
[plus>>] 
  Page d'accueil > Archives du Forum
La coopération Chine-Afrique a révolutionné les rapports économiques entre l'Afrique et le reste du monde, selon le président nigérien
2015/12/08

NIAMEY, 7 décembre (Xinhua) -- La coopération Chine-Afrique a "révolutionné les rapports économiques entre l'Afrique et le reste du monde en établissant un type de rapport de coopération novateur, le rapport gagnant-gagnant", a déclaré le président nigérien Mahamadou Issoufou, de retour d'Afrique du Sud.

Le président Mahamadou Issoufou a pris part du 4 au 5 décembre dernier à Johannesburg, en Afrique du Sud, aux cotés d'une cinquantaine d'autres dirigeants africains et chinois, au Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA). Il a regagné Niamey, dimanche soir.

Dans une adresse devant ses pairs, dont le correspondant de l'agence Xinhua à Niamey a reçu une copie, le président Issoufou a déclaré que la coopération sino-africaine a enregistré des succès éclatants "et les résultats sont là, tangibles, concrets et vérifiables sur le terrain".

Pour lui, grâce à cette coopération, l'Afrique comble progressivement son déficit en infrastructure et son retard dans les autres domaines. "Grâce à cette coopération, nous avons construit des kilomètres de route, des chemins de fer, des ports et aéroports, des barrages hydroélectriques, des ponts, des usines, des hôpitaux, des infrastructures sportives et culturelles, toutes choses objets de nos rêvés depuis l'accession à l'indépendance de nos Etats", a-t-il indiqué.

En effet, selon le chef de l'Etat nigérien, "la gouvernance mondiale actuelle n'est ni équitable ni juste. Elle ne peut garantir à nos peuples ni la paix, ni la stabilité, ni la prospérité dont ils ont besoin. La Chine et l'Afrique de par leur poids démographique, économique, et politique méritent plus de considération et doivent avoir la possibilité de jouer un rôle beaucoup plus important".

Il s'est réjoui de l'engagement ferme de la Chine à travers son président Xi Jinping, à accompagner les pays africains dans la réalisation de leurs projets de développement pour une enveloppe de soixante milliards de dollars.

"Pour le Niger, ce sommet revêt une importance toute particulière de par les perspectives nouvelles offertes par la montée en puissance de notre coopération", a-t-il conclu.

Avec le Niger, la Chine entretient une coopération fructueuse dans de nombreux domaines, notamment à travers des appuis et soutiens constants et multiformes, dans les secteurs de la santé, de l'éducation, de l'hydraulique, des infrastructures routières, et dans le domaine de la sécurité alimentaire, au profit de la population locale

Suggest to a friend
  Print