中文 English default  
Page d'accueil Relations sino-africaines Entrée en Afrique Echanges et dialogues Échanges académiques
  Archives du Forum
  Sur le Forum
  1ère Conférence ministérielle
  2e Conférence ministérielle
  Sommet de Beijing et 3e Conférence ministérielle
  4e Conférence ministérielle
  5e Conférence ministérielle
  Sommet de Johannesburg et 6e Conférence ministérielle
  Expositions de photos des Conférences
  Connaissances sur la Chine
  Clin d'œil sur la Chine
  Développement de la Chine
  Panorama sur la Chine
  Liens des sites
Membres du Comité de suivi chinois du FCSA
Ambassades et Consulats de Chine en Afrique
Principales institutions de recherches en Chine
Principaux medias d'information en Chine
Quelques sites web africains
[plus>>] 
  Page d'accueil > Archives du Forum > Sommet de Johannesburg et 6e Conférence ministérielle
La Chine et l'Afrique entament un nouveau chapitre de l'histoire de leur coopération
2015/12/09

BEIJING, 8 décembre (Xinhua) -- Les rêves d'une vie meilleure de 2,4 milliards d'habitants sur cette planète sont désormais plus étroitement liés à la suite d'une réunion importante organisée la semaine dernière entre la Chine et des pays africains.

Le Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) à Johannesburg a permis de définir un nouveau cap pour la coopération entre la Chine et le continent africain.

Le thème de cet événement de deux jours, "l'Afrique et la Chine progressent ensemble : une coopération gagnant-gagnant pour le développement commun", illustre qu'il ne s'agit pas d'un amour non partagé.

L'importante expansion des chiffres commerciaux explique cette affection mutuelle. Lorsque le forum a été établi en 2000, le volume du commerce entre la Chine et l'Afrique était de dix milliards de dollars.

Aujourd'hui la Chine est devenue le premier partenaire commercial du continent africain, et le ministère chinois du Commerce estime à 300 milliards de dollars les échanges commerciaux entre les deux parties pour l'ensemble de 2015.

Le développement et l'amélioration des conditions de vie de la population sont tous deux des buts partagés par la Chine et les nations africaines.

L'Afrique, riche en ressources naturelles et jouissant d'une ample main-d'oeuvre, se situe dans une phase émergente d'industrialisation, tandis que la Chine a accumulé des avantages sur les plans des technologies, des équipements, de la qualification de ses travailleurs et du capital durant les trois décennies passées de réforme et d'ouverture.

La coopération avec la Chine aidera l'Afrique à dépasser les trois goulets d'étranglement du développement que sont la vétusté des infrastructures, la pénurie de talents et l'insuffisance de ressources financières, tout en accélérant son industrialisation et sa modernisation agricole.

L'heure n'est plus aux paroles creuses sur la nécessité de renforcer la coopération. La Chine a promis de mener dix projets majeurs au cours des trois années à venir afin de stimuler sa coopération avec l'Afrique.

Ces projets couvrent l'industrialisation, la modernisation agricole, les infrastructures, les services financiers, le développement vert, la facilitation du commerce et des investissements, la réduction de la pauvreté et le bien-être public, la santé publique, les échanges entre les peuples et la paix et la sécurité.

La Chine offrira 60 milliards de dollars pour soutenir ces initiatives, y compris 5 milliards de dollars de dons ou de prêts sans intérêt.

Outre des mesures de développement spécifiques assorties de délais précis, la Chine a également proposé cinq autres piliers, dont l'égalité politique et les bénéfices mutuels dans la coopération économique.

Ces démarches aideront à traduire l'amitié en force motrice de développement commun, apportant des résultats tangibles aux peuples des deux parties.

La Chine et l'Afrique sont restées ensemble à travers toutes les épreuves au cours des dernières décennies, tout en respectant l'égalité politique, la sincérité et la coopération gagnant-gagnant.

Ces principes continueront à définir leur partenariat.

Le sommet et le consensus sur l'approfondissement de la coopération entre le plus grand pays en développement et le continent composé du plus grand nombre de pays en développement et sous-développés ont renforcé la solidarité des nations en développement.

Mettant en perspective les relations sino-africaines, le développement commun de la Chine et de l'Afrique non seulement injectera de la vitalité dans la coopération Sud-Sud et améliorera le profil des pays en développement dans sa globalité, mais rendra aussi plus juste la gouvernance mondiale.

Suggest to a friend
  Print