中文 English default  
Page d'accueil Relations sino-africaines Entrée en Afrique Echanges et dialogues Échanges académiques
  Archives du Forum
  Sur le Forum
  1ère Conférence ministérielle
  2e Conférence ministérielle
  Sommet de Beijing et 3e Conférence ministérielle
  4e Conférence ministérielle
  5e Conférence ministérielle
  Sommet de Johannesburg et 6e Conférence ministérielle
  Expositions de photos des Conférences
  Connaissances sur la Chine
  Clin d'œil sur la Chine
  Développement de la Chine
  Panorama sur la Chine
  Liens des sites
Membres du Comité de suivi chinois du FCSA
Ambassades et Consulats de Chine en Afrique
Principales institutions de recherches en Chine
Principaux medias d'information en Chine
Quelques sites web africains
[plus>>] 
  Page d'accueil > Relations sino-africaines > Coopérations économiques et commerciales
"La Chine a réalisé plus de 80 projets de développement en Guinée" (ambassadeur de Chine)
2017/11/15

CONAKRY, 13 novembre (Xinhua) -- "La Chine a réalisé en Guinée plus de 80 projets de développement tels que le siège de la Radio Télévision guinéenne (RTG), les écoles rurales, les émetteurs de radio, le centre antipaludique, les lampadaires solaires etc.", a dit l'ambassadeur de Chine en Guinée, Bian Jianqiang, dans une récente interview accordée aux journalistes de la cellule de communication du gouvernement (CCG).

Selon le diplomate chinois, les relations d'amitié et de coopération entre la Guinée et son pays sont marquées notamment par "les quatre Premiers".

Il explique : "Premièrement, la Chine est l'un des premiers pays à reconnaître l'indépendance de la Guinée, deuxièmement, la Guinée est le premier pays subsaharien à établir les relations diplomatiques avec la Chine nouvelle, troisièmement l'ancien Premier ministre chinois Zhou Enlai a visité la Guinée lors de sa première visite en Afrique en 1964 et quatrièmement, le premier président guinéen Ahmed Sékou Touré, est le premier chef d'Etat de l'Afrique subsaharienne à visiter la Chine".

Depuis les premières heures de l'établissement des relations d'amitié entre les deux pays en 1959, "les deux États ont noué un lien à toute épreuve et s'en tiennent toujours au principe de l'égalité, de l'amitié et de la sincérité".

Pour M. Bian, dans les années 60 et 70, "malgré les énormes difficultés économiques qu'elle a connues, la Chine a aidé la Guinée à réaliser de grands projets, tels que les barrages hydroélectriques de Kinkon (Pita) et de Tinkisso (Dabola) et le Palais du peuple, ensuite viendra l'actuel Palais présidentiel dénommé Sékoutouréya, construit dans les années 1990" sur financement du gouvernement chinois.

Avec le renforcement de la coopération médicale et sanitaire entre la Guinée et la Chine, l'ambassadeur a rappelé qu'à partir de 1968, la Chine a commencé à envoyer les missions médicales en Guinée.

De nos jours, a-t-il ajouté, on compte au total 26 missions et 620 médecins, détachés depuis 49 ans et qui oeuvrent pour la santé publique en Guinée.

Selon lui, avec la survenue de l'épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola en Guinée et dans la sous-région entre 2014 et 2015, la Chine a fait des dons à la Guinée à six reprises, pour une valeur totale de plus de 10 millions de dollars et a formé sur place 1.600 agents sanitaires.

En réponse à la question relative sur la flexibilité et la simplicité des relations entre la Chine et la Guinée, le diplomate chinois a répondu que depuis l'arrivée au pouvoir de l'actuel président guinéen Alpha Condé, "la confiance mutuelle politique s'est raffermie de jour au jour, la coopération économique et commerciale s'est élargie incessamment, et les échanges humains se multiplient sans répit".

"Les échanges bilatéraux entre les partis politiques et les Parlements et dans les domaines militaires, culturels et de l'éducation, se renforcent de façon régulière, la coopération amicale s'avère fructueuse surtout dans les domaines hydroélectrique, minier, sanitaire, financier, d'infrastructures, de construction de logements et de lutte contre le changement climatique", a précisé M. Bian.

Et pour preuve, le diplomate chinois a cité plusieurs projets symboliques qui ont été réalisés en faveur de la Guinée ses dernières années et qui sont restés gravés dans la mémoire collective des populations guinéennes. Il s'agit de l'Hôpital de l'amitié sino-guinéenne, de la cité du plaza Diamant et du barrage hydroélectrique de Kaléta.

Dans le cadre du renforcement des capacités des cadres guinéens et de la formation des jeunes guinéens en Chine, l'ambassadeur a souligné que cette coopération dans les domaines des ressources humaines s'est renforcée tant sur le plan de la quantité que sur celui de la qualité.

Ainsi, il a énuméré des résultats probants obtenus dans ce sens avec plus de 1.688 stagiaires techniques et administratifs guinéens (504 depuis 2017) formés en Chine et les 113 nouveaux boursiers guinéens (29 depuis 2017) bénéficiaires de la bourse du gouvernement chinois.

Sur un autre angle de la coopération sino-guinéenne, M. Bian a abordé l'absence de visas de voyages entre les deux pays, qui constitue selon lui une mesure qui a contribué au développement des relations commerciales et d'affaires entre les deux pays, au profit notamment du secteur privé.

Pour ce faire, il a rappelé en octobre 2016, les gouvernements chinois et guinéen ont signé l'accord sur l'exemption réciproque de visas pour les titulaires de passeports diplomatiques ou de service dont la mise en application interviendra à partir du 16 septembre de cette année.

Dans le domaine de la coopération stratégique globale sino-guinéenne, l'ambassadeur de Chine a indiqué qu'actuellement, "une nouvelle ère de développement accélérée s'ouvre pour un partenariat gagnant-gagnant".

Et c'est pourquoi, il affirme qu'après plusieurs mois de négociations, la Chine a signé le 5 septembre dernier avec la Guinée, en présence des deux chefs d'Etat, un accord cadre stratégique de financement de projets d'infrastructures prioritaires pour une enveloppe de 20 milliards de dollars, couvrant une période de 20 ans (2017-2036).

"Nous sommes convaincus qu'avec les efforts conjugués de nos deux gouvernements et nos deux peuples, les relations d'amitié et de coopération sino-guinéennes auront certainement un avenir plus radieux", a conclu le diplomate chinois.

Suggest to a friend
  Print