中文 English default  
Page d'accueil Relations sino-africaines Entrée en Afrique Echanges et dialogues Échanges académiques
  Archives du Forum
  Sur le Forum
  1ère Conférence ministérielle
  2e Conférence ministérielle
  Sommet de Beijing et 3e Conférence ministérielle
  4e Conférence ministérielle
  5e Conférence ministérielle
  Sommet de Johannesburg et 6e Conférence ministérielle
  Expositions de photos des Conférences
  Connaissances sur la Chine
  Clin d'œil sur la Chine
  Développement de la Chine
  Panorama sur la Chine
  Liens des sites
Membres du Comité de suivi chinois du FCSA
Ambassades et Consulats de Chine en Afrique
Principales institutions de recherches en Chine
Principaux medias d'information en Chine
Quelques sites web africains
[plus>>] 
  Page d'accueil > Relations sino-africaines > Echanges politiques
Moussa Faki Mahamat réfute les accusations d'espionnage contre la Chine
2018/02/09

BEIJING, 8 février (Xinhua) -- Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a qualifié jeudi de "rumeurs" les accusations selon lesquelles la Chine espionnerait l'UA.

M. Faki Mahamat s'est ainsi exprimé devant la presse en compagnie du ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, après avoir co-présidé avec lui le 7e dialogue stratégique Chine-UA à Beijing. Il s'agit de la première visite de M. Faki Mahamat en Chine, depuis sa prise de fonctions en mars 2017.

M. Faki Mahamat a indiqué que les relations entre la Chine et l'UA étaient "inébranlables" et que de telles informations ne sauraient porter atteinte à leurs relations.

Il est impossible et inutile pour la Chine d'espionner l'UA, a-t-il ajouté.

Le journal français Le Monde a indiqué que la Chine avait mis sur écoute le Centre de conférence de l'UA qu'elle a construit et offert en cadeau à l'UA en 2012 et téléchargeait les données à partir des serveurs dans le bâtiment.

"A présent, nous sommes prêts à coopérer davantage avec la Chine pour bénéficier à la population africaine, et de telles rumeurs ne pourront pas nous distraire", a-t-il souligné.

Qualifiant le Centre de conférence de l'UA de symbole de l'amitié et de la coopération entre la Chine et l'Afrique, M. Wang a déclaré que la Chine ne permettrait à aucune personne ou force de salir cette relation.

"L'UA et le peuple africain sont les plus qualifiés pour parler de la coopération entre la Chine et l'Afrique", a-t-il noté.

Estimant qu'il s'agissait d'accusations de dépit, M. Wang a noté que toutes ces rumeurs étaient futiles et que les tentatives de semer la discorde entre la Chine et l'Afrique étaient vouées à l'échec face à la coopération fructueuse entre les deux parties.

Suggest to a friend
  Print