中文 English default  
Page d'accueil Relations sino-africaines Entrée en Afrique Echanges et dialogues Échanges académiques
  Archives du Forum
  Sur le Forum
  1ère Conférence ministérielle
  2e Conférence ministérielle
  Sommet de Beijing et 3e Conférence ministérielle
  4e Conférence ministérielle
  5e Conférence ministérielle
  Sommet de Johannesburg et 6e Conférence ministérielle
  Expositions de photos des Conférences
  Connaissances sur la Chine
  Clin d'œil sur la Chine
  Développement de la Chine
  Panorama sur la Chine
  Liens des sites
Membres du Comité de suivi chinois du FCSA
Ambassades et Consulats de Chine en Afrique
Principales institutions de recherches en Chine
Principaux medias d'information en Chine
Quelques sites web africains
[plus>>] 
  Page d'accueil > Relations sino-africaines > Echanges politiques
Le Nigeria envisage de suivre le modèle chinois en investissant massivement dans les sciences et technologies, selon un ministre
2018/07/10

LAGOS, 9 juillet (Xinhua) -- Le Nigeria souhaite suivre le modèle de transformation économique de la Chine en investissant lourdement dans les nouvelles technologies pour accélérer son développement, a déclaré lundi le ministre nigérian des Sciences et Technologies, Ogbonnaya Onu.

"La Chine a adopté les technologies pour nourrir une population d'un milliard d'habitants, créer de la richesse et ouvrir son économie au monde", a affirmé le ministre aux journalistes à Lagos, le principal centre économique du Nigeria.

Il a tenu ces propos au cours d'un rassemblement destiné à présenter un décret signé le 5 février dernier par le président nigérian Muhammadu Buhari, dans le but de promouvoir le recours aux sciences et technologies pour atteindre les objectifs de développement du pays dans tous les domaines.

Ce décret est également destiné à promouvoir le patriotisme, un puissant outil qui permettra de façonner une société nouvelle, semblable à celle de la Chine, a déclaré M. Onu à la presse. Il a souligné que le décret contribuerait en outre à faire passer l'économie nigériane d'une économie non durable, basée sur les ressources, à une économie durable mue par les connaissances et l'innovation.

La technologie est un catalyseur de la croissance économique, et permet également de résoudre les problèmes sociétaux, a-t-il souligné, ajoutant que c'est en investissant dans les technologies que des économies comme la Chine sont devenues ce qu'elles sont aujourd'hui.

"Il y a plus de 30 ans, les entreprises chinoises n'étaient pas implantées au Nigeria comme elles le sont maintenant. C'est après s'être tournées vers l'intérieur qu'elles sont parvenues à leur niveau actuel, et qu'elles ont finalement pu exporter leurs compétences vers le reste du monde, et notamment vers l'Afrique", a-t-il indiqué.

Le Nigeria souhaite s'appuyer sur les sciences, les technologies et l'innovation pour créer de la valeur ajoutée, en convertissant ses abondantes ressources en produits et services utiles sur le marché domestique, a affirmé le ministre.

Frank Jacobs, président de l'Association des industries manufacturières du Nigeria (MAN), a décrit ce décret comme une initiative louable, qui permettra de promouvoir l'adoption de produits fabriqués au Nigeria.

Les industries manufacturières espèrent que ce décret sera appliqué efficacement et qu'il parviendra aux résultats escomptés, a-t-il dit.

Suggest to a friend
  Print