Participation active des Africains à la Foire internationale du commerce des services de Chine

Source:RCI 2020-09-11

  Egyptiens, Rwandais, Angolais…ils sont nombreux à avoir répondu à l’invitation de la Foire internationale du commerce des services de Chine (CIFTIS). Les nations d’Afrique espèrent en effet promouvoir la coopération touristique avec le géant chinois.

  Avec ses vestiges historiques prestigieux, ses paysages naturels magnifiques et nombreux autres sites d’attraction, l’Afrique regorge de riches ressources touristiques insoupçonnables. Dans ce lot, on peut citer : les pyramides d'Egypte, la Grande Migration en Afrique de l’Est, les chutes Victoria qui font partie des trois plus importantes cataractes du monde … Dans la plupart des pays africain, l’industrie touristique est placée à la première place des sources de revenus et contribue fortement à leurs PIB.

  Alors que l'industrie mondiale du tourisme a été durement touchée par l’épidémie de nouveau coronavirus, beaucoup de pays africains ont pris part à la dernière Foire internationale du commerce des services de Chine qui s’est déroulée dans la première décade de septembre 2020, espérant que cette plateforme pourrait leur attirer beaucoup plus de touristes chinois en Afrique.

  Dans la zone d'exposition dédiée aux services culturels de cette Foire, Jose Andrade, un employé du stand angolais, est en train de présenter l'exposition à notre envoyée spéciale : "Il y a du monde ici, et les brochures ont presque toutes été prises par les visiteurs. Voyez-vous, j’ai maintenant une voix enrouée à forcer de parler."

  L’Angola est l'un des principaux pays producteurs du pétrole brut en Afrique, et il va sans dire que son économie est trop dépendante de cet or noir et des industries connexes. Ces dernières années, le gouvernement angolais a mené une politique de diversification de l’économie, afin de rechercher de nouveaux pôles de croissance économique. Et à la Foire internationale du commerce des services de Chine, l'Angola est venu avec les ambitions de faire la promotion de ses ressources culturelles et touristiques.

  Derrière son stand, on peut voir de belles images illustrant des paysages pittoresques et la gastronomie de ce pays. Sur les bureaux, sont mises des brochures en chinois présentant les ressources touristiques angolaises, des instruments de musique ainsi que des objets d’art artisanal angolais. Pour Joao Salvador dos Santos Neto, ambassadeur d'Angola en Chine, qui s’exprimait devant notre journaliste, la participation de son pays à cet évènement aura le mérite de faire connaître l’Angola à des milliers de Chinois. "Cette fois, nous présentons au peuple chinois nos ressources culturelles et touristiques, différentes de celles du pétrole. Nous pensons que cette exposition est particulièrement intéressante, elle est comme une vitrine pour montrer la situation globale de l'Angola. "

  Selon les données du Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC), le tourisme a contribué, en 2019, à hauteur de près de 170 milliards de dollars américains à l'économie africaine. Il a également apporté aux pays africains de précieuses recettes en devises. Toujours selon cette WTTC, le secteur touristique est à la base de la création de millions d’emplois en Afrique. Mais cet élan a été pour le moins cassé suite à l’apparition de l’épidémie de COVID-19. C’est le cas de Botswana, pays situé dans la partie sud du continent africain, également connu pour être l’une des plus importantes destinations de safari.

  Depuis la Chine, via son ambassade, le Botswana avait pris soin de disposer d’un nombre important de brochures éditées en chinois, expliquant la richesse touristique qu’il regorge. Pour cela, pour bien marquer sa participation à la Foire internationale du commerce des services de Chine. Emmanuel Pheko, deuxième secrétaire de l'ambassade du Botswana en Chine, nous en donne des détails : "En raison de la pandémie de nouveau coronavirus, les voyages transfrontaliers ont été limités et les recettes touristiques du Botswana ont considérablement baissé cette année. Je sais que les touristes chinois aiment voyager à l'étranger, Nous espérons contacter plus de Chinois à l’occasion de cette Foire, en leur présentant divers lieux touristiques du Botswana. Nous sommes impatients de les accueillir dès que la pandémie aura été vaincue. "

  Le tourisme constitue la principale source de revenus en devises du Rwanda. Ce pays d'Afrique de l'Est surnommé le « pays des mille collines » possède des ressources touristiques uniques telles que les montagnes des Virunga qui sont une chaîne volcanique et qui abritent les gorilles de montagne. Début août, le Rwanda a obtenu la certification de destination touristique sûre auprès du Conseil mondial du voyage et du tourisme. De plus, l'aéroport international de Kigali a rouvert aux touristes internationaux depuis le 1er août.

  Lors de cette édition de la Foire internationale du commerce des services de Chine, Samuel Abikunda, conseiller commercial de l'ambassade du Rwanda en Chine, a transmis en chinois une invitation chaleureuse aux touristes chinois : "Les Chinois disent que « les eaux claires et les montagnes vertes sont des biens précieux ». Comme la Chine, le Rwanda possède des montagnes et des eaux particulièrement belles. Il y a par ailleurs des animaux comme les gorilles de montagne que l’on ne peut presque pas voir ailleurs. Notre pays a déjà rouvert ses activités touristiques. En outre, le Conseil mondial du voyage et du tourisme nous a décerné un label mondial sur la sécurité et l'hygiène. Je veux dire à tout le monde ici que vous pouvez maintenant partir au Rwanda. "

  Ces dernières années, les touristes chinois sont de plus en plus attirés par les ressources touristiques africaines qui ne sont pas encore pleinement développées. L'Afrique est devenue l'une des destinations les plus dynamiques pour les touristes chinois. Bien que la part de l'Afrique dans le marché du tourisme chinois à l’étranger soit encore relativement faible, la coopération touristique sino-africaine présente un fort potentiel de développement dans le contexte de l'approfondissement de la coopération tous azimuts entre les deux parties.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827