La reprise des projets dans le cadre de l'ICR s'accélère sur le continent africain

Source:Xinhua 2020-09-11

  La pandémie de nouveau coronavirus continue de se propager en Afrique, avec plus de 1,26 million de cas d'infection. Face à cette situation, de nombreuses entreprises chinoises s'activent néanmoins pour remporter la lutte contre ce fléau sur le continent et faire preuve d'une énergie positive pour achever leurs projets dans le cadre de l'Initiative la Ceinture et la Route (ICR).

  Les entreprises de BTP chinoises, avec leurs associés locaux, font ainsi preuve de persévérance et adoptent des mesures de prévention et de contrôle pour garantir l'avancement des projets, apportant avec elles "la vitesse chinoise" sur le continent africain.

  Le 7 août dernier, l'enfoncement de pieux en acier sur le quai principal du nouveau terminal pétrolier dans le port kenyan de Mombasa, construit par la China Communications Construction (CCCC), s'est achevé avec succès.

  Ce quai principal mesure 770 mètres de long. Une fois terminé, il répondra aux besoins croissants du Kenya en matière d'import-export de produits pétroliers, insufflant ainsi une impulsion continue au développement économique rapide du pays, ce qui revêt une grande importance non seulement pour le Kenya, mais également pour les pays d'Afrique de l'Est.

  Sur le golfe de Guinée en Afrique de l'Ouest, le nouveau terminal à conteneurs du port ghanéen de Tema, un projet clé dans le cadre de l'ICR, a récemment été entièrement achevé, avec 50 jours d'avance sur le calendrier. Alors que le Ghana compte 562km de littoral, le port de Tema est le plus grand du pays, assurant 80% de la logistique portuaire.

  Avec le développement de l'économie ghanéenne et le renforcement de l'interopérabilité économique régionale en Afrique de l'Ouest, les capacités du port de Tema étaient jusqu'ici loin de pouvoir répondre aux besoins réels. Ce port rénové sera de classe mondiale avec un débit énorme, devenant ainsi un important centre de transport maritime en Afrique de l'Ouest.

  Au Nigeria, la construction de la ligne ferroviaire reliant la capitale économique, Lagos (sud-ouest), à la ville industrielle d'Ibadan située 156km plus au nord, assurée par la China Civil Engineering Construction (CCECC), a également repris, dans le respect des mesures de prévention contre le coronavirus.

  Les travaux, qui ont débuté en mars 2017, doivent s'achever d'ici la fin de l'année. Une fois en service, le trajet Lagos-Ibadan sera ramené à moins de deux heures, ce qui va désengorger largement les transports locaux et donner un coup de pouce au développement économique du pays.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827