ALLOCUTION DE M. DENG LI MINISTRE ASSISTANT DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES À LA CÉRÉMONIE D'OUVERTURE DE LA 14e RÉUNION DE HAUTS FONCTIONNAIRES DU FORUM SUR LA COOPÉRATION SINO-AFRICAINE

Source:MFA 2020-12-14

  Excellence Monsieur Mamadou Ndiaye, Ambassadeur du Sénégal, pays coprésident africain du Forum sur la Coopération sino-africaine,

  Excellence Monsieur Martin Mpana, Doyen du corps diplomatique africain en Chine et Ambassadeur du Cameroun,

  Mesdames et Messieurs les Chefs de missions diplomatiques,

  Distingués Invités,

  Mesdames et Messieurs,

  Chers Amis,

  Bonjour à tous. Nous venons de célébrer ensemble le 20e anniversaire du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA). À cette occasion, le Président Xi Jinping et le Président Macky Sall ont adressé ensemble un message de félicitations, et le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a prononcé une allocution en vidéo à la réception de célébration. Aujourd'hui, j'ai le grand plaisir de me retrouver avec vous à la cérémonie d'ouverture de la 14e Réunion de hauts fonctionnaires du FCSA. Ces travaux ont pour mission importante d'examiner la mise en œuvre des acquis du Sommet de Beijing et de discuter des propositions préliminaires sur la conférence de 2021. Au nom du Ministère chinois des Affaires étrangères et du Comité de suivi chinois du FCSA, je voudrais tout d'abord exprimer mes chaleureuses félicitations pour l'ouverture de cette réunion et vous remercier sincèrement, Ambassadeur Mamadou Ndiaye, Ambassadeur Martin Mpana et tous les Chefs de missions diplomatiques africaines, d'avoir fait un travail actif de préparation et de participer à cet événement en représentant l'Afrique. Je vous prie de transmettre mes salutations cordiales aux coordinateurs pour le FCSA de vos pays respectifs et de l'Union Africaine.

  En septembre 2018, le sommet historique de Beijing s'est tenu avec succès. Les dirigeants chinois et africains ont décidé ensemble de construire une communauté d'avenir partagé Chine-Afrique encore plus solide, marquant un nouveau jalon dans les relations sino-africaines. Depuis lors, grâce aux efforts conjoints des deux côtés, d'importants fruits ont été obtenus dans la mise en œuvre des acquis du sommet.

  Premièrement, les échanges de haut niveau sont très dynamiques. Depuis le Sommet de Beijing, 29 dirigeants du PCC et de l'État chinois ont effectué successivement des visites en Afrique, et 17 dirigeants africains sont venus en Chine pour des visites ou conférences. En marge du Sommet du G20 de 2019, le Président Xi Jinping a eu un entretien avec ses homologues sud-africain, sénégalais et égyptien. Après l'apparition de la COVID-19, la Chine et l'Afrique ont tenu un sommet extraordinaire sur la solidarité contre la COVID-19 qui a réuni le Président Xi Jinping et 14 dirigeants africains, et le Président Xi Jinping a eu des entretiens téléphoniques avec sept dirigeants africains. Voilà qui illustre bel et bien la communauté d'avenir partagé Chine-Afrique. Dans l'esprit de ces échanges de haut niveau, la Chine et l'Afrique ont continué de se soutenir fermement sur les questions touchant aux préoccupations majeures de part et d'autre, et leur confiance politique mutuelle n'a cessé de se consolider.

  Deuxièmement, la coopération pragmatique s'avère fructueuse. Les huit initiatives majeures ont été mises en œuvre sur tous les plans. La Réunion des coordinateurs sur la mise en œuvre des acquis du Sommet de Beijing, la première Foire économique et commerciale Chine-Afrique, le premier Forum sur la coopération agricole sino-africaine et d'autres événements importants se sont tenus avec succès. Plus de 70% des 60 milliards de dollars américains de soutien financier annoncés au Sommet ont été affectés ou programmés. De grands projets comme le pont Maputo-Catembe au Mozambique, la première phase du chemin de fer Nairobi-Malaba au Kenya et la ligne de train léger à 10th of Ramadan City en Égypte ont été accomplis ou avancent dans d'heureuses conditions, ce qui a contribué énergiquement au développement économique et social de l'Afrique. Avec un volume commercial sino-africain de 150 milliards de dollars américains sur les dix premiers mois de cette année, la Chine pourrait probablement demeurer le premier partenaire commercial de l'Afrique pour la 12e année consécutive.

  Troisièmement, les échanges humains et culturels continuent de s'approfondir. L'Institut Chine-Afrique a été inauguré. Quatre nouveaux Instituts Confucius et 11 nouvelles Classes Confucius ont été créés en Afrique. 35 établissements culturels de dix pays africains ont adhéré aux ligues internationales « Route de la Soie » des théâtres, des musées, des festivals artistiques et des bibliothèques. Le nombre de pays africains désignés comme destinations agréées pour les touristes chinois voyageant en groupe s'est élevé à 34. En 2019, 606 000 touristes de la partie continentale de la Chine se sont rendus en Afrique, et 11 jumelages ont été nouvellement établis, portant à 150 le nombre total de jumelages entre les villes chinoises et africaines. Toutes ces réalisations ont permis aux liens d'amitié traditionnelle sino-africaine de mieux s'enraciner dans l'esprit des peuples.

  Cette année, face à l'irruption brutale de la COVID-19, la Chine et l'Afrique ont réagi avec efficacité et résisté à cette rude épreuve. Quand la Chine était en proie à la crise sanitaire, les amis africains ont apporté un soutien précieux. Nous ne l'oublierons jamais. Quand l'Afrique était frappée par le virus, nous avons été parmi les premiers à lui porter assistance en fournissant plusieurs lots de matériels médicaux à tous les membres africains du FCSA. Malgré nos propres difficultés, nous avons mis en œuvre intégralement l'initiative du G20 sur la suspension du service de la dette, en signant avec 12 pays africains des accords et en décidant d'annuler les prêts sans intérêt arrivant à échéance fin 2020 de 15 pays africains. Et nous lancerons d'ici fin d'année, plus tôt que prévu, les travaux du siège du CDC africain. La lutte solidaire sino-africaine a montré au monde la détermination de la Chine et de l'Afrique à surmonter ensemble cette épreuve sanitaire.

  Mesdames et Messieurs,

  Chers Amis,

  À l'heure actuelle, la situation internationale traverse des changements profonds et complexes. La crise sanitaire jamais connue depuis un siècle s'accompagne de la multiplication des défis planétaires. C'est dans un tel contexte que le FCSA fête ses 20 ans. Nos accomplissements dans les deux dernières décennies incarnent en eux les principes du respect mutuel, de l'égalité, du bénéfice partagé, du développement commun et de la solidarité, principes qui ont toujours guidé la coopération sino-africaine. Cela nous rappelle aussi que plus la situation internationale est complexe et changeante, plus la Chine et l'Afrique doivent se tenir fermement ensemble. Dans l'avenir, je propose de renforcer davantage notre coopération dans les trois domaines suivants :

  Premièrement, bâtir davantage de consensus stratégiques et suivre fermement l'orientation fondamentale de la construction d'une communauté d'avenir partagé. L'unilatéralisme, le protectionnisme et les actes d'intimidation gagnent du terrain et posent des défis aux intérêts communs des pays en développement. Le mois dernier, le Président Xi Jinping a participé successivement au Sommet des BRICS, à la Réunion des dirigeants des entités économiques de l'APEC et au Sommet des dirigeants du G20. Il a appelé la communauté internationale à fédérer les esprits et à promouvoir la coopération sur des sujets majeurs tels que la promotion coordonnée de la riposte sanitaire et du développement économique et social et le renforcement de la gouvernance économique mondiale, en vue de construire ensemble une communauté d'avenir partagé pour l'humanité. Ces propositions reflètent les aspirations communes de l'ensemble des pays en développement et convergent avec les idéaux et convictions que les pays africains ont toujours portés. C'est à nous de porter haut l'étendard du multilatéralisme, de rehausser sans cesse le partenariat de coopération stratégique global sino-africain, de redoubler d'efforts pour une communauté d'avenir partagé Chine-Afrique encore plus solide, et de donner l'exemple dans la construction d'une communauté d'avenir partagé pour l'humanité.

  Deuxièmement, approfondir davantage la coopération pragmatique et construire une communauté de développement Chine-Afrique basée sur des bénéfices mutuels. Récemment, la 5e session plénière du Comité central issu du 19e Congrès du PCC a adopté les Recommandations sur l'élaboration du 14e Plan quinquennal et des Objectifs à long terme pour 2035, et proposé de créer une nouvelle dynamique de développement où le circuit domestique est le pilier principal et que le circuit domestique et le circuit international se renforcent mutuellement et de construire une économie ouverte de plus haut niveau. Cela offrira plus d'opportunités au développement de l'Afrique. Ces dernières années, les pays africains ont œuvré activement à une Afrique unie et forte, en lançant la construction de la Zone de libre-échange continentale africaine et en concrétisant sans relâche le premier Plan décennal de mise en œuvre de l'Agenda 2063 de l'UA, libérant continûment leurs potentiels de développement. La Chine entend œuvrer avec les amis africains pour associer en profondeur leurs plans de développement et générer sans cesse de nouvelles dynamiques de coopération. Nous avons à mettre en œuvre activement des projets de bien-être social créateurs d'emploi et à explorer les potentialités de coopération notamment dans les domaines de la zone de libre-échange, de l'économie numérique, de la réduction de la pauvreté, de l'interconnexion des chaînes industrielles et d'approvisionnement et de la lutte contre le changement climatique.

  Troisièmement, promouvoir davantage la lutte solidaire contre la COVID-19 et avancer avec détermination vers l'avènement d'une communauté de santé Chine-Afrique pour tous. Nous devons mettre en œuvre ensemble les acquis du Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre la COVID-19, continuer à renforcer la coopération dans la riposte sanitaire et dans la reprise de l'activité et bien construire le siège du CDC africain, pour apporter une énergie positive à la coopération internationale contre le virus. La Chine entend continuer à fournir des matériels médicaux aux pays africains, à partager avec l'Afrique les expériences de lutte contre la COVID-19 et les bonnes pratiques en matière de promotion coordonnée de la riposte sanitaire et du développement économique et social, et à soutenir l'Afrique dans ses efforts pour renforcer les systèmes de santé publique et relancer le développement économique. La Chine envisage favorablement, lorsque les vaccins seront développés et déployés, d'en fournir aux pays africains qui en ont besoin et aidera l'Afrique par des actions concrètes à vaincre rapidement la COVID-19.

  Mesdames et Messieurs,

  Chers Amis,

  La prochaine conférence du FCSA se tiendra en 2021 au Sénégal. Ce sera un autre événement majeur dans les relations sino-africaines. La Chine entend travailler avec le Sénégal et les autres membres africains du FCSA, en tenant compte des exigences sanitaires et des besoins du développement des relations sino-africaines, à bien préparer la conférence. Mesdames et Messieurs, vos idées et propositions à cet égard nous seront très utiles. Nous avons à fixer au plus tôt la forme de cette conférence et à planifier minutieusement ses fruits. À la lumière du principe d'amples consultations, de contribution conjointe et de bénéfices partagés et de l'esprit d'entreprise et d'innovation, travaillons ensemble à initier plus de projets phares, à renforcer l'élan de la solidarité et de la coopération sino-africaines, à préserver main dans la main un environnement international favorable au développement partagé de la Chine et de l'Afrique, et à apporter davantage de bénéfices aux peuples chinois et africains.

  Pour terminer, je souhaite plein succès à la présente réunion.

  Je vous remercie.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827