Initiatives d’avancer triomphalement dans les relations Chine-Afrique

Source:MFA 2020-12-17

  Après la célébration du 20ème anniversaire du Forum sur la Coopération sino-africaine, une 14ème réunion de hauts fonctionnaires de ce Forum s’est tenue au cours de ce mois de décembre. Les travaux de cette réunion avaient une mission importante d’examiner la mise en œuvre des acquis du Sommet de Beijing et de discuter des propositions préliminaires sur la conférence de 2021.

  « Les dirigeants chinois et africains ont décidé ensemble de construire une communauté d'avenir partagé Chine-Afrique encore plus solide, marquant un nouveau jalon dans les relations sino-africaines. Depuis lors, grâce aux efforts conjoints des deux côtés, d'importants fruits ont été obtenus dans la mise en œuvre des acquis du sommet », a dit Deng Li, ministre assistant des Affaires étrangères lors de la cérémonie d’ouverture de cette 14è réunion de hauts fonctionnaires. C’était un rappel de ce qui est ressorti du sommet historique tenu avec succès en septembre 2018. En effet, souligne-t-il, les échanges de haut niveau sont très dynamiques. Depuis le sommet de Beijing, 29 dirigeants du PCC et de l'État chinois ont effectué successivement des visites en Afrique, et 17 dirigeants africains sont venus en Chine pour des visites ou conférences. Pleines d’autres rencontres ont été effectuées ce qui illustre bel et bien la communauté d'avenir partagé Chine-Afrique. Dans l'esprit de ces échanges de haut niveau, la Chine et l'Afrique ont continué de se soutenir fermement sur les questions touchant aux préoccupations majeures de part et d'autre, et leur confiance politique mutuelle n'a cessé de se consolider.

  la coopération pragmatique s'avère fructueuse.

  Les huit initiatives majeures ont été mises en œuvre sur tous les plans. Le Conseiller d’Etat et ministre des affaires étrangères a révélé lors de la commémoration du 20e anniversaire du FCSA qu’en 2019, le commerce sino-africain s’est établi à 208,7 milliard de dollars américains. A ce moment, le stock des investissements directs chinois en Afrique a atteint 49,1 milliards, respectivement 20 fois et 100fois plus important qu’il y a 20 ans.

  De grands projets sont réalisés dans divers pays de l’Afrique. On peut citer le pont Maputo-Catembe au Mozambique, la première phase du chemin de fer Nairobi-Malaba au Kenya et la ligne de train léger à 10th of Ramadan City en Égypte qui ont été accomplis ou avancent dans d'heureuses conditions, ce qui a contribué énergiquement au développement économique et social de l'Afrique. Avec un volume commercial sino-africain de 150 milliards de dollars américains sur les dix premiers mois de cette année, la Chine pourrait probablement demeurer le premier partenaire commercial de l'Afrique pour la 12e année consécutive.

  On ne peut aller sans parler des réalisations palpables dans le cadre restreint, le Burundi. Concrètement, indique l’ambassadeur de la Chine au Burundi, Li Changlin, les réalisations de son pays au Burundi sont diversifiées. En effet, ce diplomate revient sur les protes déjà accomplis dans tous les secteurs avec un accent sur la construction du palais présidentiel, les centrales hydroélectriques en cours de réalisation, les écoles, et les hôpitaux. Il révèle qu’au sortir de la crise sanitaire, la réhabilitation de la piste de l’aéroport Melchior Ndadaye et la tour de contrôle, la construction du building du ministère des Affaire étrangère et la déviation de la RN1, pour ne citer que ceux-là, seront exécutés. Et, tout cela se fait dans l’esprit du Plan national de développement du Burundi 2018-2027. Il a profité de cette occasion et a félicité le Burundi pour le retrait de l’agenda du Conseil de sécurité des Nations unies. Il a dit avec assurance, que les partenaires qui s’étaient désengagés, vont indéniablement revenir pour appuyer et accompagner le Burundi sur sa voie de développement.

  Les échanges humains et culturels continuent de s'approfondir.

  Deng Li a fait état des réalisations faites dans le cadre de la promotion des échanges humains et culturels, à travers la construction des instituts et classes Confucius. Pour ce qui est du tourisme, le nombre de pays africains désignés comme destinations agréées pour les touristes chinois voyageant en groupe s'est élevé à 34. En 2019, 606 000 touristes de la partie continentale de la Chine se sont rendus en Afrique, et 11 jumelages ont été nouvellement établis, portant à 150 le nombre total de jumelages entre les villes chinoises et africaines. Toutes ces réalisations ont permis aux liens d'amitié traditionnelle sino-africaine de mieux s'enraciner dans l'esprit des peuples.

  « Cette année, face à l'irruption brutale de la COVID-19, la Chine et l'Afrique ont réagi avec efficacité et résisté à cette rude épreuve. Quand la Chine était en proie à la crise sanitaire, les amis africains ont apporté un soutien précieux. Nous ne l'oublierons jamais. Quand l'Afrique était frappée par le virus, nous avons été parmi les premiers à lui porter assistance en fournissant plusieurs lots de matériels médicaux à tous les membres africains du FCSA », précise M. Li.

  « Malgré nos propres difficultés, nous avons mis en œuvre intégralement l'initiative du G20 sur la suspension du service de la dette, en signant avec 12 pays africains des accords et en décidant d'annuler les prêts sans intérêt arrivant à échéance fin 2020 de 15 pays africains », poursuit-il.

  Deng Li indique avec admiration que, les accomplissements dans la coopération sino-africaine au cours des deux dernières décennies incarnent en eux les principes du respect mutuel, de l'égalité, du bénéfice partagé, du développement commun et de la solidarité, principes qui ont toujours guidé la coopération sino-africaine. Selon lui, cela leur rappelle que, plus la situation internationale est complexe et changeante, plus la Chine et l'Afrique doivent se tenir fermement ensemble.

  Perspective d’avenir au niveau de la coopération Chine-Afrique

  Pour ce qui est des perspectives d’avenir, au cours de cette 14e réunion, Deng Li a proposé de renforcer davantage la coopération dans les trois domaines. Il s’agit en premier lieu de, bâtir davantage de consensus stratégiques et suivre fermement l'orientation fondamentale de la construction d'une communauté d'avenir partagé. En effet, dit-il, « L'unilatéralisme, le protectionnisme et les actes d'intimidation gagnent du terrain et posent des défis aux intérêts communs des pays en développement ».

  Et de révéler que le président Xi Jinping, dans différents sommets et réunion auxquels il a participé, a appelé la communauté internationale à tout mettre en œuvre en vue de construire ensemble une communauté d'avenir partagé pour l'humanité. « Ces propositions reflètent les aspirations communes de l'ensemble des pays en développement et convergent avec les idéaux et convictions que les pays africains ont toujours portés. C'est à nous de porter haut l'étendard du multilatéralisme, de rehausser sans cesse le partenariat de coopération stratégique global sino-africain, de redoubler d'efforts pour une communauté d'avenir partagé Chine-Afrique, encore plus solide, et de donner l'exemple dans la construction de cette communauté», insiste M. Li.

  Approfondir davantage la coopération pragmatique et construire une communauté de développement Chine-Afrique basée sur des bénéfices mutuels.

  Sur ce point, la Chine entend œuvrer avec les amis africains pour associer en profondeur leurs plans de développement et générer sans cesse de nouvelles dynamiques de coopération. « Nous avons à mettre en œuvre activement des projets de bien-être social créateurs d'emploi et à explorer les potentialités de coopération notamment dans les domaines de la zone de libre-échange, de l'économie numérique, de la réduction de la pauvreté, de l'interconnexion des chaînes industrielles et d'approvisionnement et de la lutte contre le changement climatique. Deng Li estime qu’il faut activement promouvoir davantage la lutte solidaire contre la COVID-19 et avancer avec détermination vers l'avènement d'une communauté de santé Chine-Afrique pour tous. Faut-il donc garder et renforcer la solidarité contre la COVID-19, continuer à renforcer la coopération dans la riposte sanitaire.

  La Chine entend continuer à fournir des matériels médicaux aux pays africains, à partager avec l'Afrique les expériences de lutte contre la COVID-19 Elle envisage favorablement, lorsque les vaccins seront développés et déployés, d'en fournir aux pays africains qui en ont besoin et aidera l'Afrique par des actions concrètes à vaincre rapidement la COVID-19.

  ALFRED NIMBONA

  Photo

  UMG-20201215-WA0004 La coopération Chine-Afrique sera plus brillante après la crise sanitaire (Photo Ambassade de Chine)

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827