Les 20 ans du FCSA témoignent du renforcement constant de la coopération et de l'unité Chine-Afrique (COMMENTAIRE)

Source:XInhua 2020-10-14

  Au début du XXIe siècle, la Chine et l'Afrique ont créé ce qui allait devenir l'une des plateformes multilatérales de coopération internationale les plus dynamiques et les plus réussies au monde : le Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA).

  Alors que le forum célèbre cette année son 20e anniversaire, il a triomphé du pessimisme des opposants à la coopération sino-africaine et a fait progresser l'esprit de construction commune d'une communauté de destin sino-africaine.

  Depuis sa création en 2000, le FCSA a fait beaucoup de chemin dans de multiples domaines.

  Sur le plan politique, les liens sino-africains ont atteint un niveau historique. Au total, 50 chefs d'Etat et de gouvernement africains ont participé au sommet du FCSA qui s'est tenu à Beijing en 2018. De plus, depuis 30 ans, la Chine a maintenu sa remarquable tradition de faire voyager chaque année ses ministres des Affaires étrangères en Afrique pour leur toute première visite à l'étranger. Ces deux faits montrent clairement que la Chine et l'Afrique attachent une grande importance à leur partenariat stratégique et coopératif global.

  Sur le plan économique, le commerce bilatéral s'est élevé à 208,7 milliards de dollars en 2019, soit plus de 20 fois plus qu'en 2000, et la Chine est le premier partenaire commercial de l'Afrique depuis 11 ans. Plus de 3.700 entreprises chinoises font des affaires en Afrique, contribuant ainsi à la croissance économique continue de la région.

  Les méga-projets construits par la Chine ou qui bénéficient d'investissements chinois, comme le chemin de fer à écartement standard du Kenya qui fait la une des journaux, sont des exemples de la volonté de la Chine d'aider l'Afrique à développer ses secteurs et infrastructures les plus faibles et à créer des emplois. Les données montrent que les entreprises chinoises ont respectivement rénové et construit plus de 6.000 km de voies ferrées et de routes et ont construit près de 20 ports et plus de 80 installations électriques à grande échelle dans toute l'Afrique.

  Les 20 ans du FCSA ont également été marqués par des liens plus étroits en matière de coopération culturelle et éducative et des échanges plus fréquents entre les peuples. L'enthousiasme des jeunes Africains pour l'apprentissage de la langue et de la culture chinoises a augmenté de manière exponentielle, beaucoup d'entre eux considérant les universités et facultés chinoises comme leur première destination pour poursuivre des études supérieures.

  Pour répondre à la demande croissante en apprentissage de la langue et de la culture chinoises, la Chine a créé 61 Instituts Confucius en Afrique au cours des 20 dernières années. Les paysages naturels et la culture uniques de l'Afrique ont également attiré un nombre croissant de touristes chinois chaque année.

  Le 20e anniversaire du FCSA est tombé sur une année assez exceptionnelle alors que le COVID-19, ennemi commun de l'humanité, infecte des dizaines de millions de personnes et a fait reculer les économies nationales du monde entier. Cette période difficile éprouve particulièrement l'honnêteté des liens et les relations sino-africaines sont devenues plus précieuses que l'or.

  Quand le virus a frappé pour la première fois la ville chinoise de Wuhan plus tôt cette année et entraîné le confinement de toute la ville, les pays africains ont affiché leur sollicitude et leur préoccupation envers la Chine en lui fournissant de l'argent et d'autres types d'assistance. Après que la Chine est parvenue à contenir la propagation du virus, elle a répondu à cette gentillesse à une plus grande échelle encore.

  La Chine a envoyé une grande quantité de matériel médical essentiel aux pays africains et a dépêché sur place plus d'une dizaine d'équipes d'experts médicaux chinois afin d'aider l'Afrique dans sa lutte contre le COVID-19, facilitant par ailleurs l'achat de fournitures par ces pays auprès de la Chine. Un tel scénario rappelle l'aide humanitaire significative que la Chine avait apportée à l'Afrique de l'Ouest quand l'épidémie d'Ebola avait frappé en 2014.

  Dans un message de félicitations commun lu lundi à l'occasion du 20e anniversaire du FCSA, le président chinois Xi Jinping et Macky Sall, président du Sénégal qui co-préside le forum, ont déclaré que la Chine et l'Afrique étaient prêtes à sauvegarder l'esprit de solidarité et de coopération, à faire face conjointement à divers risques et défis et à faire de la coopération sino-africaine un exemple brillant de multilatéralisme et de bénéfices mutuels.

  Le monde d'aujourd'hui est toujours mis à mal par l'hégémonie et la politique du pouvoir. Le protectionnisme et l'unilatéralisme continuent de progresser tandis que les guerres, les attaques terroristes, les famines et les épidémies émergent les unes après les autres. Dans un contexte tel que celui-ci, la Chine et l'Afrique doivent plus que jamais renforcer leur coopération afin de conjointement protéger les intérêts fondamentaux de la Chine, de l'Afrique et des autres pays en développement.

  Avec une plus grande coopération et un partenariat approfondi entre la Chine et l'Afrique, le FCSA conservera sans aucun doute sa vitalité et s'efforcera de renforcer le bien-être des peuples chinois et africain. Fin

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827