Le Sénégal continuera de faciliter la convergence de vues entre la Chine et l'Afrique sur les questions majeures (ministre des AE)

Source:Xinhua 2020-11-20

  Le Sénégal va continuer d'œuvrer pour "la consolidation" de la convergence de vues entre la Chine et l'Afrique sur les questions majeures comme la réforme de l'Organisation des Nations Unies, la gouvernance mondiale, la lutte contre la pauvreté, la lutte contre le COVID-19, a indiqué la nouvelle ministre sénégalaise des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur Aïssata Tall Sall.

  Dans une contribution parue ce mercredi dans le journal Le Quotidien, Mme Sall, nommée début novembre à la tête de la diplomatie sénégalaise, a salué "le long chemin parcouru par l'Afrique et la Chine", à travers le Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA), pour aboutir aujourd'hui, à "une parfaite convergence de vues et d'intérêts" dans le cadre du partenariat stratégique global.

  Retraçant l'historique des relations sino-africaine, la ministre sénégalaise a constaté qu'entre la Chine et l'Afrique, il existe "une longue tradition d'amitié, d'échanges, et de coopération fondée sur un solide socle de valeurs et de principes qui défie tous les clivages inhérents aux vicissitudes du temps et de l'environnement international".

  "Aujourd'hui, la Chine contribue au développement économique et social de l'Afrique à travers d'importantes réalisations dans les domaines économique, technique, scientifique, et socio-culturel. A ce titre, elle a construit des milliers de kilomètres de routes, de chemin de fer, des aéroports, des stades, des universités, des écoles, des hôpitaux à travers tout le continent africain", a rappelé la cheffe de la diplomatie sénégalaise.

  La Chine est depuis onze ans le premier partenaire de l'Afrique, a-t-elle ajouté.

  "En 20 ans, les échanges sino-africains ont été multipliés par 20, passant de 10 milliards de dollars en 2000 à 208,7 milliards de dollars en 2019, grâce en particulier à l'application du tarif zéro sur le marché chinois à près de 100% de produits en provenance des pays africains les moins avancés", a précisé Mme Sall.

  Selon elle, la Chine est également un partenaire de premier plan de l'Union africaine dans la mise en œuvre de l'Agenda 2063 et de l'Architecture continentale de paix et de sécurité.

  La ministre sénégalaise a énuméré entre autres, les nombreuses réalisations de la Chine au Sénégal pour un montant global de 2,5 milliards de dollars, auquel s'ajoutent les investissements directs dans les domaines de la pêche, de l'agriculture, de l'industrie alimentaire, de la fabrication des matériaux de construction et de l'énergie solaire.

  "Ce qui fait la force du partenariat sino-africain, c'est son pragmatisme, c'est-à-dire sa capacité à intervenir au moment opportun pour apporter des réponses concrètes des parties concernées", a poursuivi Mme Sall. "Cela s'est vérifié tout récemment lorsque, face à la crise sanitaire occasionné par le coronavirus, la Chine et l'Afrique se sont soutenues mutuellement et ont mené un combat solidaire contre cette maladie", a-t-elle poursuivi.

  "Le Sénégal peut servir d'exemple pour illustrer la vitalité de la coopération sino-africaine", a affirmé la ministre sénégalaise.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827