Qui est le vrai ami de l'Afrique ? La réponse donnée à travers les actions de la Chine

Source:RCI 2021-01-13

  « Quels que soient les aléas internationaux, la Chine reste fermement résolue à renforcer la solidarité et la coopération avec l'Afrique ». C'est ce qu'avait dit le président chinois Xi Jinping, lors du Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre la COVID-19, tenu en juin 2020. M. Xi avait également souligné la nécessité de travailler résolument pour combattre ensemble le virus et promouvoir la coopération sino-africaine.

  En ce début de l'année 2021, le conseiller d'Etat et ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi s'est rendu en visite officielle dans cinq pays africains. Une visite auréolée de succès et qui a prouvé au monde l'importance que la Chine accorde à ses relations avec l'Afrique.

  Il y a de cela 31 ans, la Chine s'imposait une tradition diplomatique qui voulait que son ministre des Affaires étrangères se rende d'abord en Afrique en début de chaque année pour sa toute première visite officielle. Malgré le contexte actuel caractérisé par la pandémie de COVID-19, le chef de la diplomatie chinoise n'a pas dérogé à cette règle, une preuve de la sincère amitié qui lie l'Afrique et la Chine, pays disposé à travailler ensemble avec ce continent, afin de surmonter les difficultés de l'heure.

  Pendant cinq jours, la Chine et les cinq pays africains (Nigeria, République démocratique du Congo, Zimbabwe, Botswana et Seychelles) sont parvenus à de larges consensus dans le cadre de la lutte contre l'épidémie, l'accélération de la reprise des grands projets de coopération, la promotion de la construction conjointe de « la Ceinture et la Route » et le renforcement de la coordination dans les affaires régionales et mondiales. Une série d'accords ont aussi été signés pendant le passage de M. Wang dans ces pays. Tous ces résultats témoignent de la puissante vitalité de la coopération amicale sino-africaine.

  Du fait que la situation épidémique reste grave en Afrqiue, la Chine s'est engagée à continuer de fournir des matériels médicaux et autres dispositifs de lutte contre la COVID-19 aux pays africains, d'envoyer des équipes d'experts médicaux aux pays africains qui en ont besoin, d'accélérer les travaux de construction du bâtiment abritant le siège du Centre africain de contrôle et prévention des maladies (CDC), et de coopérer dans l'approvisionnement de vaccins avec les pays qui en ont besoin en les rendant accessibles et abordables en Afrique.

  Les Seychelles ont lancé le 10 janvier la campagne de vaccination contre la COVID-19 et le président Wavel Ramkalawan a reçu en premier l'injection du vaccin développé par China National Pharmaceutical Group (Sinopharm). C'est une preuve convaincante de la confiance mutuelle et de l'amitié entre la Chine et l'Afrique, qui contrait les mensonges de l'Occident, selon lequel la Chine serait en train d'élargir son influence géopolitique en Afrique, en se servant de la lutte contre la pandémie.

  De nos jours, les pays africains font face à un double défi -- la pandémie et de la récession économique. Vraie amie et amie sûre de l'Afrique, la Chine soutient fermement l'accélération de la reprise économique en Afrique. D'un côté, la Chine donne de la voix en faveur de l'Afrique lors des conférences internationales et travaille activement avec les autres membres du G20 pour mettre en œuvre l'initiative de suspension du service de la dette. De l'autre côté, la Chine renforce la coordination avec l'Afrique en vue de favoriser, de façon ordonnée, la reprise des grands projets de coopération en Afrique et d'aider l'Afrique à stabiliser son économie et à améliorer son bien-être.

  Ce qui est remarquable, c'est que la Chine a signé des mémorandums d'entente avec la République démocratique du Congo et le Botswana pendant cette visite, pour la construction commune de « la Ceinture et la Route », ce qui fait passer à 46 le nombre total de pays africains participant à l'initiative. La Chine a, en outre, proposé un plan pour faire avancer la coopération dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route » sous quatre aspects, à savoir promouvoir l'interconnexion au sein du continent africain, soutenir la construction de la zone de libre-échange de l'Afrique, favoriser l'industrialisation africaine ainsi que renforcer la coopération scientifique et innovatrice. Le président nigérian Muhammadu Buhari a affirmé récemment : "Aucun pays ne peut jouir d'un développement durable lorsqu'il est dépourvu des infrastructures viables. Nous remercions la Chine pour ses soutiens dans la construction des chemins de fer, des routes, des réseaux d'électricité et tant d'autres d'infrastructures."

  Il est à noter que la coopération avec l'Afrique n'est pas seulement du domaine de la Chine. Le pays est favorable à la coopération tripartite ou multilatérale avec les pays africains en respectant pleinement leur volonté. Ainsi, cette approche favorisera la paix et le développement en Afrique.

  Qui est le vrai ami de l'Afrique ? Le temps nous en dira. En cette nouvelle année, la Chine se montrera toujours fidèle au principe de sincérité, de pragmatisme, d'amitié et de franchise et à la bonne conception de la justice et des intérêts, tout en renforçant la coordination stratégique avec les amis africains. Elle va aussi promouvoir la qualité de la coopération globale, en édifiant une communauté de destin plus étroite sino-africaine.

  Les Occidentaux qui alimentent des rumeurs sur « la récession de la coopération sino-africaine », que pourraient-ils apporter à l'Afrique si ce n'est la jalousie et le sabotage ?

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827