Les entreprises chinoises en Afrique contribuent à améliorer les moyens de subsistance des populations locales (CABC)

Source:Xinhua 2021-09-30

  L'Exposition des réalisations de la coopération Sud-Sud Chine-Afrique, organisée par le Conseil des affaires sino-africain (China-Africa Business Council, CABC), s'est tenue en marge de la deuxième Exposition économique et commerciale Chine-Afrique, à Changsha, capitale de la province chinoise du Hunan (centre).

  L'exposition présente les pratiques et réalisations acquises au fil des ans par les entreprises chinoises participant à la coopération sino-africaine.

  Wang Xiaoyong, vice-président et secrétaire général du CABC, a déclaré que de nombreuses entreprises chinoises implantées sur le continent contribuaient à construire des chaînes industrielles par le biais de parcs industriels et de zones de coopération économique et commerciale, afin de favoriser le développement industriel et l'amélioration des moyens de subsistance des habitants des pays africains.

  Fin 2020, 25 zones de coopération enregistrées auprès du ministère chinois du Commerce avaient attiré 623 entreprises, avec des investissements totaux de 7,3 milliards de dollars. Ces entreprises, couvrant divers domaines, tels que l'énergie, la construction et la fabrication de machines, ainsi que les appareils ménagers, employaient plus de 42.000 Africains et avaient payé 1,47 milliard de dollars d'impôts dans les pays d'accueil, selon les chiffres officiels.

  La sécurité de la chaîne d'approvisionnement en Afrique s'est avérée menacée pendant la pandémie de COVID-19. Les entreprises chinoises ont continué à améliorer les réseaux de logistique en Afrique et à renforcer les services de la chaîne d'approvisionnement entre la Chine et l'Afrique.

  M. Wang a cité l'exemple de la société chinoise Greenroad International Logistics, qui a créé ses filiales dans 28 pays africains. Elle coopère avec des pays africains dans la construction d'un système de services de chaîne d'approvisionnement intégrant la logistique, le contrôle de la qualité, le dédouanement, le contrôle des cargaisons et la traçabilité des marchandises avec l'aide de nouvelles technologies, telles que la blockchain.

  Les entreprises chinoises ont également obtenu des résultats positifs dans l'amélioration du niveau de vie des Africains. Selon M. Wang, ces entreprises participent au développement local en tenant compte de leurs propres atouts et de la situation réelle des pays d'accueil.

  L'un des projets phares, le parc agricole chinois Wanbao au Mozambique, comprenant la culture, le stockage, la transformation et la commercialisation du riz, a aidé le pays à mettre en place une production locale de cette céréale. Le parc se consacre à former des agriculteurs locaux pour qu'ils deviennent des producteurs coopératifs, contribuant ainsi directement à accroître leurs revenus.

  Bien que l'épidémie ait créé des incertitudes pour la coopération économique et commerciale sino-africaine, M. Wang a déclaré que le développement des relations sino-africaines serait positif à long terme et que les deux parties continueraient à approfondir leur coopération mutuellement bénéfique. Les entreprises chinoises favoriseront davantage l'entrée de produits africains sur le marché chinois, a-t-il ajouté.

  Selon lui, les sociétés chinoises exploreront activement la coopération sino-africaine dans de nouveaux domaines, tels que la fabrication de haute technologie, la médecine, l'économie numérique et l'aviation.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827