L'Afrique s'inspire de la Chine pour enrayer la désertification

Source:Xinhua 2021-10-08

  L'expérience de la Chine en matière de reboisement et de lutte contre la désertification a été une source d'inspiration pour l'Afrique, qui doit freiner l'expansion alarmante du désert du Sahara, selon des experts éthiopiens.

  L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a récemment estimé que d'ici 2030, l'Afrique aura perdu les deux tiers de ses terres arables si la progression de la désertification n'était pas arrêtée à temps.

  "Les pays africains doivent procéder à des interventions et une approche stratégiques pour lutter contre la désertification, parce que celle-ci est devenue écrasante, en particulier en Afrique subsaharienne", a déclaré à Xinhua Adefris Worku, un expert forestier éthiopien, dans un récent entretien.

  Les résultats remarquables de la Chine, qui a réussi à restaurer ses terres perdues dans le cadre de ses efforts massifs de reboisement, peuvent aider les pays africains à réaliser leurs ambitions en la matière, a-t-il ajouté.

  Selon cet expert, l'Afrique peut apprendre de la Chine dans des domaines tels que la promotion des énergies propres, le financement du climat, le partage des technologies, ainsi que les connaissances et les pratiques en matière de restauration des paysages.

  "L'une des choses que nous considérons comme une occasion est que la Chine a fait de la question du changement climatique l'un de ses principaux objectifs, ce qui est une évolution très positive et appréciée", a indiqué M. Worku, qui travaille comme expert forestier à la Commission éthiopienne de l'environnement, des forêts et du changement climatique.

  Selon lui, la désertification en Afrique est principalement causée par la collecte de bois de chauffage en raison du manque d'accès aux sources d'énergie, et la Chine peut aider les pays africains à développer des mécanismes d'énergie propre.

  "A moins que l'Ethiopie et le reste de l'Afrique ne promeuvent l'utilisation de technologies énergétiques propres, il n'y a aucun moyen pour nous de mettre fin à la dégradation des forêts et à la déforestation", a averti M. Worku.

  Dans toute l'Afrique, le soutien de la Chine stimule déjà les efforts en cours pour promouvoir la foresterie et atténuer les effets néfastes du changement climatique.

  En Ethiopie, les satellites mis en orbite avec le soutien de Chine contribuent à concrétiser l'aspiration du pays à construire une économie respectueuse de l'environnement et résiliente au changement climatique.

  "Nous nous attendons à ce que l'utilisation d'images satellitaires ait un impact sur le secteur agricole, notamment en surveillant et en prenant les mesures nécessaires en matière de changement climatique", a récemment confié à Xinhua Abdissa Yilma, directeur général de l'Institut éthiopien des sciences et technologies spatiales.

  En décembre 2019, l'Ethiopie a lancé son tout premier satellite abrégé ETRSS-1 avec le soutien du gouvernement chinois. Un an plus tard, elle en a lancé un deuxième, toujours avec le soutien de Beijing, abrégé ET-Smart-RSS depuis le site de lancement de vaisseaux spatiaux chinois de Wenchang.

  Malgré ces défis de taille, les pays africains ont initié un certain nombre d'initiatives ambitieuses pour contenir l'expansion rapide de la désertification.

  La grande muraille verte, lancée par l'Union africaine en 2007, dont l'objectif global est de planter un mur d'arbres à travers l'Afrique à la limite sud du désert du Sahara, est une initiative dirigée par le continent qui vise à restaurer les paysages dégradés du continent.

  M. Worku a affirmé que l'Ethiopie, qui est l'un des pays signataires de l'initiative, considérait cet ambitieux projet comme "une stratégie très importante et pertinente pour lutter contre la désertification et assurer le développement durable du pays".

  "Nous avons besoin des technologies et des ressources de la Chine pour développer les paysages dégradés", a-t-il souligné.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827