中文 English default  
Page d'accueil Relations sino-africaines Entrée en Afrique Echanges et dialogues Échanges académiques
  Archives du Forum
  Sur le Forum
  1ère Conférence ministérielle
  2e Conférence ministérielle
  Sommet de Beijing et 3e Conférence ministérielle
  4e Conférence ministérielle
  5e Conférence ministérielle
  Sommet de Johannesburg et 6e Conférence ministérielle
  Expositions de photos des Conférences
  Connaissances sur la Chine
  Clin d'œil sur la Chine
  Développement de la Chine
  Panorama sur la Chine
  Liens des sites
Membres du Comité de suivi chinois du FCSA
Ambassades et Consulats de Chine en Afrique
Principales institutions de recherches en Chine
Principaux medias d'information en Chine
Quelques sites web africains
[plus>>] 
  Page d'accueil > Entrée en Afrique > Situation actuelle en Afrique
Le Togo obtient le soutien de la BAD à la promotion de l'agro-business
2017/12/25

LOME, 21 décembre (Xinhua) -- La Banque africaine de développement (BAD) apporte 7,47 milliards de FCFA, soit 13,22 millions de dollars, sous forme de don au Togo pour la mise en œuvre du programme d'appui à la gouvernance et à la promotion de l'agro-business (PAGPA) dans le pays, a constaté jeudi à Lomé l'agence Xinhua.

Khadidia Diabi, la représentante résidente de la BAD au Togo, et Sani Yaya, ministre togolais de l'Economie et des Finances, ont signé les documents des protocoles d'accord de cet appui budgétaire portant sur un total de 9,53 millions d'unité de compte (UC) , jeudi dans la capitale togolaise.

Il s'agit d'un don du Fonds africain de développement (FAD) d'un montant de 2,32 millions d'UC (1,82 milliards de FCFA) et d'un autre au titre de la Facilité d'appui à la transition (FAT) d'un montant de 7,21 millions d'UC (5,65 milliards de FCFA).

Le programme bénéficiant de l'appui "répond aux défis majeurs auxquels le Togo continue à faire face pour sortir de la situation de fragilité et juguler sa vulnérabilité aux crises d'ordre social", a-t-on expliqué du côté de la représentation de la BAD au Togo.

Il permettra également à la Banque, a-t-on souligné, de contribuer aux réformes visant la prise en compte du genre dans les actions publiques et en particulier dans le secteur agricole.

Selon M. Yaya, le programme contribuera à la création des conditions favorables à une forte croissance soutenable et inclusive.

Avec l'aide des partenaires au développement, le pays compte mettre en place un programme Agropoles qui répond à cet impératif et permet surtout de passer d'une agriculture de subsistance à une agriculture commerciale, a ajouté le ministre.

Suggest to a friend
  Print