Hong Kong reste l’économie la plus libre au monde

Source:French.china.org.cn 2020-09-16

  Les dirigeants d’entreprises et les experts de Hong Kong et de la partie continentale de la Chine ont applaudi la désignation de Hong Kong par l’Institut Fraser comme étant « l’économie la plus libre au monde », tout en soulignant que la Loi sur la sécurité nationale pour Hong Kong permettra uniquement de garantir le libre-échange et les investissements de la ville, consolidant ainsi sa position en tant que pôle financier mondial.

  L’Institut Fraser est une organisation de recherche et d’éducation fondée en 1974 et basée au Canada. L’Institut a classé Hong Kong comme étant « l’économie la plus libre » depuis le lancement il y a 30 ans de son Rapport annuel sur la liberté économique dans le monde. Parmi les cinq domaines d’évaluation du dernier rapport, Hong Kong se place en première position pour la « liberté de commercer internationalement » et la « réglementation ».

  Le gouvernement de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong a bien accueilli ce classement, réfutant toutefois fermement les prévisions de l’Institut concernant les futurs résultats potentiellement plus faibles de la RAS dans les domaines du « système juridique » et des « droits de propriété », lesquelles contiennent des « commentaires biaisés et des spéculations injustes, basées sur des points de vue sélectifs et infondés ».

  Le gouvernement de la RAS a réaffirmé que la préservation de la sécurité nationale par la législation était conforme aux pratiques internationales, tout en exprimant son engagement à bâtir une économie libre avec un environnement concurrentiel équitable.

  « Il est erroné de considérer que sans la Loi sur la sécurité nationale pour Hong Kong, les principes de libre concurrence dans la ville pourraient être maintenus ou améliorés, notamment dans un contexte de troubles sociaux persistants », explique Liu Guohong, le directeur du Département des finances et des industries modernes affilié à l’Institut du développement de Chine basé à Shenzhen. Selon lui, « cette loi est essentielle pour résoudre les problèmes sociaux à Hong Kong. »

  Cependant, Liu Guohong note qu’il n’est pas nécessaire d’accorder trop d’attention à ces classements, car le plus important est d’assurer la mise en œuvre entière et résolue du principe « Un pays, deux systèmes », afin d’assurer la prospérité et la stabilité à long terme de Hong Kong.

  D’après Noel Shih, le président de l’Alliance démocratique de la jeunesse pour l’amélioration et le progrès de Hong Kong, un nombre croissant d’entreprises étrangères ont pu envoyer leurs employés à Hong Kong lorsque la Loi sur la sécurité nationale a été adoptée, car la RAS était redevenue plus sûre.

  Il précise que les principes de marché libre de Hong Kong n’ont en aucun cas été endommagés : « Si ce n’était pas le cas, il n’y aurait pas eu récemment une augmentation du nombre de grandes entreprises voulant entrer en bourse à Hong Kong, comme la marque d’eau en bouteille NongFu Spring ou encore la chaîne de restauration rapide Yum China. »

  Alors que la résurgence du coronavirus est progressivement endiguée, l’activité économique de Hong Kong reprend, insufflant une confiance nouvelle dans le pôle financier mondial.

  Noel Shih indique que de plus en plus de personnes sortent pour faire leurs achats. « Il est difficile de trouver des places de parking dans les centres commerciaux [du quartier] de Tsim Sha Tsui le week-end », raconte-t-il.

  Timothy Chui Ting-pong, le directeur du Comité du secteur du voyage de Hong Kong, fait néanmoins remarquer que le secteur du tourisme hongkongais, durement frappé par l’épidémie, n’a pas enregistré d’amélioration notable pour le moment.

  « J’espère que le code [QR] sanitaire de Hong Kong sera instauré dès que possible pour stimuler les déplacements de la population et permettre la réouverture à la partie continentale de la Chine, à Macao ainsi qu’aux régions et pays étrangers, qui contribuent pour près de 30 % à la consommation de la ville », souligne-t-il.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827