La Chine va étendre son réseau de libre-échange

Source:La Chine va étendre son réseau de libre-échange 2021-01-13

  Selon le ministre du Commerce Wang Wentao, la Chine redoublera d'efforts pour étendre son réseau de zone de libre-échange avec des partenaires commerciaux du monde entier afin d'élargir son « cercle d'amis », tout en éliminant davantage de droits de douane sur les marchandises et en élargissant l'accès au marché pour le commerce des services et l'investissement.

  M. Wang a déclaré à l'agence de presse Xinhua dans un récent entretien que ces efforts favoriseront l'ouverture à un plus haut niveau, ajoutant que Beijing facilitera les négociations de l'accord de libre-échange Chine-Japon-République de Corée, ainsi que les accords de libre-échange Chine-Conseil de coopération du Golfe, Chine-Norvège et Chine-Israël, tout en envisageant activement de rejoindre l’Accord de libre-échange global et progressiste pour le partenariat trans-pacifique. La Chine renforcera également ses efforts pour garantir que le Partenariat régional économique global (Regional Comprehensive Economic Partnership, RCEP) historique entre en vigueur et soit mis en œuvre dans les meilleurs délais.

  Les données officielles montrent que la Chine a signé à ce jour des accords de libre-échange avec 26 pays et régions, et qu’ils représentent 35% de la valeur totale du commerce extérieur du pays.

  La construction d’un réseau de zone de libre-échange de haut niveau avec une portée mondiale est conforme à l'objectif de la Chine de forger un nouveau cycle d'ouverture de haut niveau, et a été souligné dans les propositions des dirigeants du Parti pour la formulation du 14e Plan quinquennal (2021-25) pour le développement économique et social national et les objectifs à long terme jusqu'en 2035, a noté le ministre.

  M. Wang a ajouté que la Chine ferait aussi davantage d'efforts pour augmenter la proportion du commerce des marchandises bénéficiant de droits de douane nuls, faciliter l'accès au marché pour le commerce des services et l'investissement, et participer de manière proactive aux négociations sur l'établissement de règles dans des domaines tels que l'économie numérique et la protection de l'environnement, afin de soutenir la mise en place d'une économie ouverte à un niveau supérieur.

  Selon les analystes, la poursuite par la Chine d'une ouverture à un plus haut niveau est conforme à la mise en œuvre de sa nouvelle stratégie de développement à double circulation et renforcera la contribution du pays au développement économique mondial.

  Pour Huo Jianguo, vice-président de la Société chinoise d'études de l'Organisation mondiale du commerce basé à Beijing, « L'ouverture est un élément indispensable du modèle de développement à double circulation, car l'interaction entre les marchés nationaux et étrangers se stimulera mutuellement tandis que le pays cherche à construire un marché intérieur fort ».

  Il estime que la signature de nouveaux accords de libre-échange aidera la Chine à étendre et à stabiliser les marchés extérieurs et à parvenir à une ouverture de plus haut niveau, d'autant plus que le pays procède de manière proactive à des ajustements pour répondre aux exigences connexes, telles que l'adoption de règles plus strictes pour la protection de l'environnement et assurer l'égalité des droits pour les entités de marché.

  De même, a-t-il souligné, un nouveau cycle d'ouverture de plus haut niveau facilitera également l'approfondissement des réformes de la Chine et contribuera à bâtir un marché intérieur plus transparent et plus respectueux des lois avec un meilleur environnement des affaires, ce qui donnera un nouvel élan à la croissance économique rapide de la Chine et contribuera davantage à l’économie mondiale.

  Zhou Mi, chercheur senior à l'Académie chinoise du commerce international et de la coopération économique à Beijing, a de son côté déclaré que l'expansion du réseau de zones de libre-échange avec une portée mondiale est une stratégie d'ouverture à long terme pour la Chine.

  En plus de faciliter le commerce des biens et services, les accords de libre-échange fournissent également des plates-formes pour établir des règles largement adoptées et universellement acceptées dans des domaines tels que l'économie numérique et la protection de l'environnement, a-t-il noté, ajoutant toutefois que l'établissement de nouveaux accords de libre-échange nécessite non seulement des efforts de la Chine mais également de ses partenaires commerciaux.

  La Chine a réalisé des progrès notables dans la promotion du commerce multilatéral en 2020, avec la signature du RCEP à la mi-novembre et la conclusion des négociations sur le Traité d'investissement Chine-Union européenne à la fin de l'année.

  Selon M. Wang, avec l’entrée en vigueur prochaine du RCEP, la Chine renforcera la promotion et la formation sur les accords de libre-échange pour faire en sorte que les entreprises en bénéficient davantage.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827