中文 English default  
Page d'accueil Relations sino-africaines Entrée en Afrique Echanges et dialogues Échanges académiques
  Archives du Forum
  Sur le Forum
  1ère Conférence ministérielle
  2e Conférence ministérielle
  Sommet de Beijing et 3e Conférence ministérielle
  4e Conférence ministérielle
  5e Conférence ministérielle
  Sommet de Johannesburg et 6e Conférence ministérielle
  Expositions de photos des Conférences
  Connaissances sur la Chine
  Clin d'œil sur la Chine
  Développement de la Chine
  Panorama sur la Chine
  Liens des sites
Membres du Comité de suivi chinois du FCSA
Ambassades et Consulats de Chine en Afrique
Principales institutions de recherches en Chine
Principaux medias d'information en Chine
Quelques sites web africains
[plus>>] 
La tournée africaine des  
Le ministre chinois des Affaires étrangères achève sa tournée dans cinq pays africains et salue "les nouveaux changements" dans la coopération
 (2017-01-13)

NAIROBI, 12 janvier (Xinhua) -- Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a achevé sa tournée africaine jeudi qui l'a conduit à Madagascar, en Zambie, en Tanzanie, en République du Congo et au Nigeria, à une période où la coopération sino-africaine se renforce.

En effectuant ces visites, le ministre des Affaires étrangères voulait poursuivre la tradition diplomatique qui dure depuis trois décennies de faire de l'Afrique la première destination à l'étranger de la Chine chaque année.

Une telle tradition signifie que "la Chine considère toujours les pays en voie de développement comme la pierre angulaire de sa diplomatie et l'Afrique sa priorité", a déclaré M. Wang lors de la visite.

UNE NOUVELLE FORCE CONDUCTRICE, DES CHANGEMENTS POSITIFS

La Chine a annoncé dix grands plans de coopération qui ont pour but d'aider l'Afrique à atteindre l'industrialisation et la modernisation agricole, au sommet de Johannesburg du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC).

La Chine a également promis 60 milliards de dollars d'aide financière pour voir ces projets se réaliser.

La mise en place de ces projets constitue une nouvelle force conductrice pour la coopération sino-africaine, a indiqué M. Wang lors de son passage en Zambie.

La coopération a connu une croissance rapide depuis, de nombreuses entreprises chinoises venant en Afrique pour investir et établir des usines. Depuis le sommet de Johannesburg de décembre 2015, les accords signé dans différentes domaines entre la Chine et l'Afrique ont été estimés à plus de 50 milliards de dollars.

Selon M. Wang, dans ce processus, "trois nouveaux changements" sont intervenus en termes de coopération sino-africaine. Le modèle gouvernemental s'est progressivement transformé en un modèle où le marché joue un rôle majeur. Le commerce général de marchandises a progressivement évolué vers la coopération dans la capacité de production, la transformation et le commerce.

De nombreux grands projets financés par la Chine en Afrique se sont achevés en 2016, ouvrant la voie à la concrétisation des ambitions formulées lors du sommet. Parmi ces projets, il y a le chemin de fer de 752,7 km reliant l'Ethiopie à Djibouti, le chemin de fer à écartement standard de 186,5 km reliant Abuja à Kaduna au Nigeria et le pont de Nyerere long de 680 mètres en Tanzanie, le plus grand pont à haubans au-dessus de la mer en Afrique de l'Est.

La Chine, la Zambie et la Tanzanie s'efforceront de redonner un nouveau souffle au chemin de fer Tanzanie-Zambie (TAZARA), construit avec l'aide de la Chine dans les années 1970 et témoignage de l'amitié entre la Chine et l'Afrique.

Grâce à une réforme complète du système de gestion, pour relier la ligne de chemin de fer aux ports et former une ceinture économique et industrielle le long de cette ligne, ce chemin de fer de 1.860 km devrait connaître une nouvelle vigueur et contribuer à aider la Tanzanie, la Zambie et d'autres pas d'Afrique à réaliser un développement indépendant et durable.

À Madagascar, M. Wang a déclaré que la Chine invitait les pays d'Afrique à se joindre à l'initiative "la Ceinture et la Route".

La Chine a déjà commencé à explorer les opportunités de coopération avec un certain nombre de pays d'Afrique, en particulier ceux sur la côte est de l'Afrique, et elle a enregistré des progrès positifs dans ce domaine.

Grâce à cet approfondissement de la coopération, le continent africain tirera davantage de bénéfices de cette coopération en termes de développement, a indiqué M. Wang.

Madagascar, la plus grande île du continent africain et un pays important, est géographiquement le pays d'Afrique le plus proche de la Chine. Madagascar est directement lié à l'ancienne route de la soie maritime, ce qui en fait naturellement une étape importante pour la Route de la soie maritime du 21ème siècle.

L'initiative "la Ceinture et la Route", proposée par la Chine en 2013, a pour objectif de bâtir un réseau de commerce et d'infrastructures reliant l'Asie, l'Europe et l'Afrique selon des axes inspirés de la route de la soie historique. Cette initiative a reçu le soutien de plus de 100 pays et organisations internationales.

La Chine aidera la République du Congo à bâtir une zone économique spéciale (ZES) dans la ville portuaire de Pointe-Noire, a noté M. Wang.

La ZES de Pointe-Noire bénéficiera de la grande expérience de la Chine en matière de développement pour devenir un programme phare de la coopération Chine-Afrique en matière de capacité de production.

La complexité du contexte politique et économique mondial actuel a généré beaucoup d'incertitudes pour la paix et le développement du continent africain, mais aussi des opportunités, a souligné M. Wang au Nigeria.

La Chine a le désir et la capacité d'apporter de nouvelles contributions à la paix et au développement en Afrique, en approfondissant sa coopération avec le continent, a-t-il dit.

"Contrairement à d'autres partenaires de développement, la Chine investit dans les infrastructures et les secteurs qui pourraient contribuer à propulser la Tanzanie jusqu'au statut de pays à revenu intermédiaire d'ici à 2025", a dit à Xinhua, Gaudence Mpangala, professeur à l'Université catholique de Ruaha dans la région d'Iringa.

 Le ministre chinois des Affaires étrangères achève sa tournée dans cinq pays africains et salue "les nouveaux changements" dans la coopération  (2017-01-13)
 La Chine et le Nigeria doivent approfondir leur partenariat stratégique  (2017-01-12)
 Le Nigeria réaffirme son engagement dans la politique d'une seule Chine  (2017-01-12)
 Déclaration conjointe sino-nigériane publiée à l'occasion de la visite du ministre chinois des AE au Nigeria  (2017-01-12)
 Sassou Nguesso salue le soutien chinois au développement congolais  (2017-01-12)
 Ministre chinois des AE : "utiliser davantage le Yuan dans la coopération sino-congolaise"  (2017-01-11)
 La Zambie réaffirme son adhésion à la politique d'une seule Chine  (2017-01-11)
 La Chine entend faire de la zone économique spéciale de Pointe-Noire un projet pilote des relations sino-africaines  (2017-01-11)