Wang Yi rencontre les Ministres des Affaires étrangères des quatre pays africains

Source:MFA 2019-06-27

  Le 25 juin 2019, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a rencontré respectivement le Ministre des Affaires étrangères du Zimbabwe Sibusiso Moyo, le Ministre des Affaires étrangères du Lesotho Lesego Makgothi, le Ministre des Affaires étrangères de la Côte d'Ivoire Marcel Amon-Tanoh et le Ministre des Affaires étrangères de la Guinée équatoriale Simeon Oyono Esono Angue.

  Wang Yi a dit que dans ses échanges avec les pays africains, la Chine avait toujours insisté que tous les pays, grands ou petits, sont égaux dans les affaires internationales, soutenu sans équivoque les pays africains dans leurs efforts pour sauvegarder la souveraineté et la sécurité, adhérer à un développement autonome et explorer les voies de développement correspondant à leurs conditions nationales. Elle soutient les pays africains pour qu'ils jouent un rôle encore plus important dans les affaires internationales et régionales, protéger les droits et intérêts légitimes de la Chine, de l’Afrique et des autres pays en développement et promouvoir l'instauration d’un système économique mondial marquée par l'ouverture.

  Le Ministre zimbabwéen des Affaires étrangères a déclaré que la réunion de nombreux pays africains à Beijing avait montré la ferme détermination de la partie africaine à mettre en œuvre les acquis du Sommet de Beijing du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA). L'année dernière, les relations bilatérales entre le Zimbabwe et la Chine ont été portées à un niveau encore plus élevé avec la création du partenariat stratégique global entre les deux pays. Le Zimbabwe est déterminé à assurer une transition en douceur dans le pays sur les plans politique et économique et continuera à prendre les décisions d'une manière indépendante dans les affaires extérieures. Il souhaite renforcer la communication et la coopération stratégiques avec la Chine.

  Le Ministre des Affaires étrangères du Lesotho a dit que le Lesotho et la Chine, bien qu'ils soient séparés par de vastes océans, sont de bons frères et de bons amis qui se soutiennent toujours. Le concept de coopération "sincérité, résultats réels, amitié et bonne foi" proposé par la partie chinoise est très bien accueilli par le peuple du Lesotho. Les peuples africains, y compris le peuple du Lesotho, considèrent la Chine comme vrai ami et partenaire de développement. Sur la base d’un traitement d'égal à égal et d’une coopération mutuellement bénéfique, la Chine apporte un soutien solide à l’Afrique en période de difficulté. Sur cette question, les peuples africains sont les mieux placés pour en donner un jugement. Le Lesotho s'oppose à toute ingérence de forces extérieures dans les affaires intérieures de la Chine, poursuit fermement le principe d'une seule Chine et soutient "le consensus de 92" et la réalisation par la Chine, et au plus tôt, de la grande cause de la réunification de la patrie.

  Le Ministre des Affaires étrangères de la Côte d'Ivoire a félicité le 70e anniversaire de la fondation de la Chine nouvelle. Selon lui, le Sommet de Beijing du FCSA tenu en l'an dernier a été très fructueux. Il a permis de dégager un large consensus important et a démontré de belles perspectives quant à la construction d’une communauté de destin pour l'humanité. Dans la coopération sino-africaine, nous respectons les principes d'amitié, de sincérité, de respect mutuel et de non-ingérence mutuelle dans les affaires intérieures, et préconisons que chaque pays a le droit de choisir sa propre voie de développement. La Chine a apporté des contributions positives à l'interconnexion de l'Afrique, sans laquelle le développement et la prospérité du continent africain seront impossibles. La Côte d'Ivoire est prête à participer activement à la construction de la "Ceinture et la Route" pour partager les opportunités de développement. Elle apprécie le soutien de la Chine au concept de multilatéralisme, car seul le multilatéralisme peut apporter la stabilité, la sécurité et la résolution des conflits au monde.

  Le Ministre des Affaires étrangères de la Guinée équatoriale a dit que le peuple chinois se tenait toujours aux côtés des peuples africains et a contribué au développement du continent africain. Je suis reconnaissant à la Chine d'avoir proposé les "huit initiatives majeures", car cela contribue à améliorer le bien-être des peuples africains. La Guinée équatoriale continuera à poursuivre le principe d'une seule Chine. Les deux pays continueront de se soutenir fermement sur les questions touchant à leurs intérêts fondamentaux de part et d'autre et de défendre conjointement le multilatéralisme. La Guinée équatoriale est disposée à renforcer sa coopération avec la Chine dans les divers domaines et à tirer des enseignements de l'expérience de la Chine en matière de développement pour aider la Guinée équatoriale à réaliser sa transformation économique et son développement diversifié.

  Après la rencontre, Wang Yi et les Ministres des Affaires étrangères africains ont assisté à la signature des accords de coopération bilatéraux entre la Chine et leurs pays respectifs.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827