Le mode de financement de la Zone de coopération économique et commerciale sino-égyptienne de Suez est exemplaire

Source:Xinhua 2020-01-21

  En 2006, lors du Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine, le gouvernement chinois a annoncé huit mesures visant à renforcer la coopération sino-africaine, dont la création de trois à cinq zones de coopération économique et commerciale en Afrique. La Zone de coopération économique et commerciale sino-égyptienne de Suez constitue une mise en œuvre de cette décision.

  En 2007, Tianjin TEDA Investment Holdings Co., Ltd. s'est vu accorder par adjudication le projet de la zone de démarrage de la zone de coopération.

  Le projet de zone de démarrage a produit un effet d'échelle en initiant quatre industries principales, celles des nouveaux matériaux de construction, des équipements pétroliers, des équipements à haute et basse tension et des fabrications mécaniques. Elles ont formé des chaînes industrielles connectées horizontalement et verticalement.

  Le Fonds de Développement sino-africain, filiale de la Banque de Développement de Chine, a investi 24 millions de dollars pour créer conjointement avec Tianjin TEDA, China-Africa TEDA Investment Co., Ltd. . Le fonds fournit un soutien financier de développement pour la construction de la zone.

  Le projet adopte le financement d'un développement intelligent. Au début du projet de la zone de démarrage, TEDA Egypte, chargée de la mise en œuvre du projet, a amélioré le plan de financement en enregistrant une entreprise locale qui deviendrait l'emprunteur du projet.

  Le projet adopte un mode de développement continu, et qui se sert de fonds propres et d'emprunts pour lancer la réquisition de terrains et la construction d'infrastructures de la première phase de la zone d'extension. Le développement va ainsi de pair avec la construction. Le bénéfice est toujours réinvesti afin d'obtenir un développement continu, assurant un cycle normal. Le revenu de cession de terrains et de location de logements de la première phase du développement est utilisé dans la phase suivante pour réaliser le développement et la construction de toute la zone.

  Le projet soutient la construction de la zone économique et commerciale. En 2011 et 2015, la Banque de Développement de Chine a fourni respectivement des prêts de 40 millions et 50 millions de dollars à la zone de démarrage et la première phase de la zone d'extension afin que le projet puisse être achevé dans les délais prévus.

  En outre, tout en soutenant la construction et le développement de la zone, la Banque de Développement de Chine favorise également le développement des entreprises de la zone.

  Par exemple, elle a prêté 156 millions de dollars à la société Jushi Egypte, spécialisée dans la fibre de verre, pour soutenir son projet de production annuelle de 80.000 tonnes de cette matière.

  Le projet a créé plus de 1.000 emplois locaux directement et indirectement. Jushi est devenue l'un des principaux exportateurs en Egypte et c'est une des entreprises qui rapportent le plus de devises. Elle a fait de l'Egypte le plus grand producteur de fibre de verre en Afrique et le cinquième producteur dans le monde.

  Avec le développement de la zone de coopération économique et commerciale sino-égyptienne de Suez, des entreprises leaders de différentes industries sont arrivées, promouvant ainsi l'industrialisation et la montée en gamme du pays. Le succès de la zone de coopération économique et commerciale en Egypte sert de modèle pour la construction de zones économique et commerciale dans d'autres pays africains.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827