Dans sa coopération avec l'Afrique, la Chine observe les principes de "cinq non" qui incarnent le critère moral de la coopération internationale.

Source:MFA 2018-12-21

  Le 19 décembre 2018, pendant la conférence régulière du Ministère des Affaires étrangères, un journaliste a posé la question suivante: Lors de la publication de la nouvelle stratégie sur l'Afrique du gouvernement américain le 13 décembre, l'Assistant à la Sécurité nationale des Etats-Unis John Bolton a lancé des critiques contre la Chine, ce qui a suscité des critiques de la part de beaucoup de gens aux Etats-Unis et dans des pays africains. Des officiels et des institutions de recherches américains ont indiqué que la construction des infrastructures par la Chine en Afrique répondait aux besoins les plus urgents des pays africains en matière de développement, et que les critiques lancées par les Etats-Unis sur la coopération sino-africaine ne sont pas bien accueillies et n'auront plus de perte que de gain. Le discours de Bolton est trop négatif et est marqué d'un ton de confrontation. La politique américaine à l'égard de l'Afrique ne doit pas être axée surtout sur l'attaque contre la Chine. Si les Etats-Unis voudraient concurrencer avec la Chine avec une telle mentalité, ils sont voués à l'échec. Plusieurs hauts officiels de la Zambie demandent à Bolton de retirer ses remarques erronées. Un haut officiel de la Tanzanie a dit que les relations entre la Chine et l'Afrique sont basées sur une amitié fraternelle et le respect mutuel. Ceux qui profèrent des plaintes sur les relations sino-africaines, peuvent-ils faire de grands sacrifices pour l'indépendance et le développement des pays africains comme l'avait fait la Chine? Quel est votre commentaire là-dessus?

  Hua Chunying: J'ai pris note de ces reportages. La nouvelle stratégie américaine sur l'Afrique et les remarques de l'officiel américain que vous avez mentionnées ont suscité beaucoup de doutes et de critiques dans la communauté internationale et même à l'intérieur des Etats-Unis. Cet officiel américain aura à bien y réfléchir.

  Dans sa coopération avec l'Afrique, la Chine observe toujours les principes de sincérité, de résultats réels, d'amitié et de bonne foi. Au Sommet de Beijing 2018 du Forum sur la Coopération sino-africaine, le Président Xi Jinping a avancé les principes de "cinq non" que poursuit la Chine dans la coopération avec l'Afrique: ne pas s'ingérer dans les efforts des pays africains visant à explorer des voies de développement conformément à leurs réalités nationales, ne pas s'ingérer dans leurs affaires intérieures, ne pas imposer sa volonté à d'autrui, n'assortir d'aucune condition politique à l'assistance à l'Afrique et ne pas rechercher des intérêts égoïstes politiques dans l'investissement et le financement. Ce sont là les règles d'autodiscipline que respecte la Chine dans la coopération avec l'Afrique, et aussi le critère moral dans la coopération internationale pour le développement. Le peuple africain est mieux placé que tout autre personne pour juger si l'amitié sino-africaine est réelle, si la coopération sino-africaine est bénéfique et si l'assistance de la Chine porte des fruits réels.

  La partie américaine doit bien réfléchir pour savoir quels sont les objectifs de la nouvelle stratégique américaine sur l'Afrique, celui de promouvoir le développement en Afrique ou celui d'attaquer la coopération sino-africaine. Si c'est le premier, la Chine et les Etats-Unis pourront faire valoir leurs atouts respectifs pour soutenir ensemble le développement de l'Afrique, si c'est le dernier, je crois que le peuple africain y voit clair, et les Etats-Unis n'auront qu'à essuyer une rebuffade, voire à s'attirer des humiliations.

  (Source: Bureau du Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères)

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827