L'Afrique peut faire bon usage de l'expérience chinoise dans le développement de parcs industriels, selon un conseiller économique de l'UA (INTERVIEW)

Source:Xinhua 2018-12-28

  ADDIS ABEBA, 27 décembre (Xinhua) -- La Chine peut conseiller les gouvernements africains sur les compétences et les efforts nécessaires pour rendre leurs parcs industriels attractifs et efficaces, a indiqué jeudi Costantinos Bt. Costantinos, un conseiller économique de l'Union africaine (UA), dans une interview accordée à Xinhua.

  "Les gouvernements africains pouvaient faire bon usage de l'expérience éprouvée de la Chine dans le développement de parcs industriels", a déclaré cet expert éthiopien, qui est également un conseiller de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (UNECA).

  L'Ethiopie, tout comme d'autres économies africaines, explore actuellement les meilleurs moyens d'utiliser ses ressources naturelles et son dividende démographique afin de faire franchir un palier à son économie dominée par l'agriculture et de se transformer en centre manufacturier de l'Afrique.

  Selon M. Costantinos, le modèle de développement chinois dans le domaine des parcs industriels pourrait servir de leçon à l'Ethiopie ainsi qu'à d'autres pays africains qui envisagent de transformer leurs économies.

  "Comme dans le cas de l'expérience chinoise, ces parcs industriels seront plus utiles si des capitaux sont disponibles pour les investisseurs", a indiqué M. Costantinos.

  Suivant la voie de la grande révolution industrielle de la Chine et d'autres économies asiatiques, les pays africains construisent des parcs industriels, estimant que ceux-ci engendreront des opportunités d'emploi et des revenus, a-t-il ajouté.

  Selon l'expert, les parcs industriels florissants en Ethiopie sont des "éléments importants de l'infrastructure soutenant la transformation structurelle de l'Ethiopie, qui peuvent attirer les investisseurs institutionnels".

  M. Costantinos, qui est également professeur de politique publique à l'Université d'Addis-Abeba, a appelé les pays africains à apprendre de l'expérience de la Chine, qui a conduit à son succès dans le secteur.

  "Quand les investisseurs institutionnels sont arrivés dans les parcs industriels chinois, la Chine a intelligemment combiné ses politiques macroéconomiques et financières, ce qui leur a permis d'opérer de façon rentable sur le marché mondial", a-t-il indiqué.

  "L'Afrique doit mettre cette combinaison en place tout de suite, autrement, les parcs industriels demeureront des éléphants blancs", a suggéré l'expert.

  "La Chine peut conseiller les gouvernements africains sur les compétences et les efforts nécessaires pour rendre un parc industriel attractif, à l'image de ce qui s'est fait au parc de Dukem (zone industrielle de l'est de l'Ethiopie)", a déclaré M. Costantinos.

  Il a également souligné qu'à l'heure où un nombre croissant d'entreprises chinoises investissent dans les zones industrielles éthiopiennes, principalement dans le secteur manufacturier, ce pays d'Afrique de l'Est pourrait bénéficier du scénario d'investissement en cours.

  Les sociétés chinoises présentes dans ces parcs favoriseront le développement du secteur manufacturier, selon l'expert.

  Actuellement, l'Ethiopie compte 15 parcs industriels, dont la plupart sont bâtis, exploités ou en cours de construction par des sociétés chinoises. Six des parcs industriels ont été officiellement mis en service ces dernières années, attirant un grand nombre de multinationales chinoises, indiennes, sud-coréennes et d'autres pays.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827