Le soutien de la Chine à l'Afrique face au COVID-19 est très important et apprécié, selon un expert bissau-guinéen (INTERVIEW)

Source:Xinhua 2020-06-22

  Placido Cardoso, ancien directeur général de l'Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS), salue dans une interview récemment accordée à Xinhua toute l'importance du soutien de la Chine à l'Afrique dans le cadre de la prévention et la lutte contre le nouveau coronavirus. Cette "solidarité renforcera davantage les relations de coopération" entre les deux parties, assure cet expert bissau-guinéen en santé internationale.

  Aujourd'hui membre du Haut-Commissariat à la lutte contre le COVID-19 en Guinée-Bissau, M. Cardoso juge que cette aide chinoise "est très importante et indispensable dans différentes stratégies de lutter contre le virus". "Je pense que tous les pays devraient suivre ce geste de solidarité venant de la Chine et son peuple", dit-il en saluant également "l'intervention rapide" de Beijing.

  Le gouvernement chinois, ses entreprises présentes en Afrique et les fondations Jack Ma et Alibaba ont fait plusieurs dons d'une grande quantité de matériel médical et d'équipements pour aider les pays africains à faire face à ce fléau, rappelle-t-il. Ce spécialiste en santé internationale souligne particulièrement l'apport de l'aide technique chinoise à travers l'envoi d'experts de santé dans certains pays.

  Selon lui, "la Chine a montré encore une fois que ses relations avec l'Afrique sont excellentes. Ce geste de solidarité renforce la confiance et l'amitié entre nos peuples".

  "L'expérience de la Chine dans la gestion de cette crise sanitaire est extraordinaire et la Guinée-Bissau en a besoin", remarque Placido Cardoso. "La Chine a toujours soutenu la Guinée-Bissau dans le domaine de la santé depuis longtemps", relève l'expert, ajoutant que depuis que le virus est apparu dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, la Chine ne cesse d'apporter son soutien. Son aide y est "très appréciée" par les autorités locales, surtout les kits de dépistage.

  L'ancienne colonie portugaise a un système de santé faible par rapport à son voisin, le Sénégal. Selon un rapport des Nations Unies paru en mai, outre la Somalie, la Guinée-Bissau a le système de santé le plus vulnérable au monde. L'ONU a averti que ce système risquait de s'effondrer en raison du nouveau coronavirus.

  Il "est défaillant à cause de manque d'investissements dans le secteur, alors que le pays se retrouve sans infrastructures sanitaires de qualité et sans matériel médical nécessaire. Il manque de personnel soignant qualifié", peut-on lire dans ce rapport.

  A cet égard, le gouvernement chinois et les fondations chinoises Jack Ma et Alibaba y ont envoyé plusieurs dons de matériel médical, dont des kits de dépistage. Un deuxième don de matériel médical du gouvernement chinois est arrivé jeudi à l'aéroport international Osvaldo Vieira, comprenant 10.000 kits de test, 15.000 masques N95, 150.000 masques chirurgicaux, 5.000 blouses, 7.000 lunettes de protection, 7.000 gants jetables et 3.000 chaussures jetables.

  A ce jour, la Guinée-Bissau compte 1.492 cas confirmés, dont 153 guéris et 15 décès, depuis le 25 mars.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827