Shanghai se penche sur son premier règlement sur la gestion des ordures ménagères

Source:le Quotidien du Peuple en ligne 2019-01-31

  Les feuilles de thé vont dans les bacs pour déchets humides. Les gobelets en papier vont quant à eux dans un autre bac pour déchets recyclables. Lors de la session en cours de l'Assemblée populaire de Shanghai, les législateurs donnent l'exemple et pratiquent déjà le tri des déchets tandis qu'ils discutent du premier règlement de la ville sur la gestion des ordures ménagères.

  La version finale du règlement fera l'objet d'un vote le 31 janvier, et il sera probablement approuvé, ce qui aidera la ville à gérer sa pile toujours croissante de déchets domestiques, évaluée à près de 26 000 tonnes par jour.

  Selon Xiao Guiyu, directeur adjoint du comité permanent de l'Assemblée municipale, les législateurs ont sollicité l'avis de plus de 20 000 citoyens et procédé à 30 000 enquêtes depuis 2017, et le dernier projet est le résultat de plusieurs révisions. « Traiter plus de 9 millions de tonnes d'ordures ménagères chaque année met beaucoup de pression sur l'environnement et le développement durable de la ville », a déclaré M. Xiao lors de son exposé sur la réglementation lors de la réunion plénière de l'Assemblée qui a eu lieu le 27 janvier.

  Le règlement, composé de 65 articles, définit des exigences en matière de mise au rebut, de collecte, de transport et de traitement des ordures ménagères afin de réduire leur volume global, d'accroître leur recyclage et d'éviter la contamination.

  Dans ce cadre, les hôtels ne seront désormais plus autorisés à fournir des pantoufles et des bonnets de douche jetables s'ils ne sont pas demandés par les clients. De même, les restaurants et les entreprises de livraison de nourriture ne devront plus fournir de baguettes et de couverts jetables gratuits. Enfin, le gouvernement et les institutions publiques ne seront plus autorisés à utiliser des gobelets jetables.

  La classification des déchets est un élément clé de la réglementation, qui oblige les gens à trier leurs ordures ménagères en quatre catégories : déchets secs, déchets de cuisine, matières recyclables et déchets dangereux, et ceux qui ne le feront pas se verront infliger une amende allant jusqu'à 200 yuans (30 dollars). Pour les entreprises et les institutions, l'amende pourra aller jusqu'à 50 000 yuans. De plus, les opérateurs de transport pourront refuser de ramasser les ordures si elles ne sont pas triées correctement.

  Shen Yingdi, un député d'un quartier du district de Changning, a de son côté rappelé que le gouvernement avait lancé plusieurs campagnes de classification des déchets ces dernières années, mais que l'idée n'avait pas été transformée en habitudes durables par les habitants. « Si le règlement est approuvé et devient loi, il enverra un message clair aux gens et aidera à créer une habitude de trier les déchets », assure-t-il.

  Chen Haojie, député du service de nettoyage de l'environnement de Gaojie, a quant à lui déclaré qu'il appréciait l'accent mis par le règlement sur la gestion des déchets, car si les déchets sont correctement triés à la source, ils simplifient chaque étape ultérieure.

  Malgré tout, certaines personnes s'inquiètent de la mise en œuvre de la nouvelle réglementation. Zhang Jinxiu, députée de la Xianxia Property Management Company, pense ainsi que les stations de traitement des ordures dans de nombreuses communautés résidentielles n'ont pas été conçues pour contenir différents types de déchets. Elle a en conséquence suggéré de rénover les anciennes stations de traitement et de rendre obligatoires des stations de traitement standardisées pour les nouveaux projets immobiliers.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827