Un scientifique spatial chinois de haut niveau admis au Temple de la renommée de l'astronautique

Source:le Quotidien du Peuple en ligne 2019-11-04

  Qi Faren, éminent scientifique de l'espace et ancien directeur de l'Académie chinoise des technologies spatiales, est récemment devenu le troisième Chinois à être admis au Temple de la renommée de la Fédération astronautique internationale.

  L'admission de M. Qi a été annoncée lors du 70e Congrès astronautique international qui s'est tenu du 21 au 25 octobre à Washington. Roberto Battiston, ancien président de l'Agence spatiale italienne, a également été admis.

  Selon l'organisation internationale consacrée à l'espace, basée à Paris et fondée en 1951, le Temple de la renommée de la Fédération astronautique internationale est censé créer un forum permanent de personnalités qui ont considérablement contribué aux progrès de la science, de la technologie et des avantages spatiaux pour l'humanité.

  Auparavant, Wang Xiji, concepteur de satellites à l'Académie chinoise des technologies spatiales et de l'Académie chinoise des sciences, a été admis en 2016, et Long Lehao, spécialiste de la fusée scientifique à l'Académie chinoise des technologies de lanceurs et académicien de l'Académie chinoise de Ingénierie, a été honoré en 2018.

  Qi Faren, âgé de 86 ans, est né en avril 1933 dans le comté de Fuxian, dans la province du Liaoning (nord-est de la Chine). Il a obtenu son diplôme du département des aéronefs de l'Institut d'aéronautique de Beijing, maintenant connu sous le nom d'Université Beihang, en 1957. Il a ensuite été affecté à l'Académie de technologie des véhicules de lancement de Chine pour développer des missiles balistiques et des fusées porteuses.

  En 1967, il fut transféré à la 5e Académie de l'Armée populaire de libération, prédécesseur de l'Académie chinoise des technologies spatiales, et commença à développer des satellites et des vaisseaux spatiaux.

  Qi Faren prit ensuite part à la recherche et au développement de nombreux satellites, dont le premier jamais construit par la Chine, Dongfanghong 1, qui fut emporté dans l'espace en avril 1970 par la fusée Longue Marche-1, première fusée du pays, qu'il avait aidé à concevoir lors de son séjour à l'Académie des véhicules de lancement. Ses réalisations lui ont valu d'être nommé vice-président, puis président de l'académie, où il occupe désormais le poste de conseiller technique.

  En 1992, il fut nommé premier concepteur en chef du vaisseau spatial chinois Shenzhou. Il a dirigé les recherches et le développement des cinq premiers vaisseaux spatiaux Shenzhou, dont le Shenzhou V, qui mena la première mission spatiale habitée de la Chine en 2003.

  Qi Faren a remporté de nombreux honneurs et titres en Chine pour ses réalisations et ses contributions, allant des plus hautes distinctions scientifiques et technologiques aux médailles de travailleur exemplaire.

  Outre ses fonctions dans le cercle de l'espace, il a également été président de l'Ecole d'astronautique de l'Université Beihang et a été membre du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois, principal organe consultatif politique du pays.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827