Pourquoi la Chine est un pays innovateur majeur

Source:le Quotidien du Peuple en ligne 2019-11-27

  Pour les poids lourds du monde participant au Forum de la nouvelle économie 2019 dans la banlieue de Beijing, l'entrepreneuriat en plein essor de la Chine et sa capacité d'innovation croissante sont des sujets partagés par de nombreux orateurs.

  Et ils ne sont pas les seuls à exprimer ce genre de points de vue : une précédente enquête menée par Bloomberg auprès de 2 000 professionnels du commerce dans 20 pays avait révélé que près de 60% des personnes interrogées dans les pays en développement et 49% dans les pays développés estimaient que la Chine et l'Inde deviendraient les centres mondiaux de l'innovation technologique d'ici 2035.

  Une priorité nationale

  L'innovation est l'une des priorités du gouvernement chinois. La Chine a décidé en 2012 d'adopter une stratégie de développement axée sur l'innovation, soulignant que l'innovation scientifique et technologique fournit un soutien stratégique pour accroître la production et renforcer la puissance nationale globale.

  Une série de réformes, de campagnes et de politiques de soutien ont été mises en place pour créer un environnement propice à l'innovation pour les particuliers, les institutions et les entreprises. De plus, les incubateurs et les start-up se multiplient à travers le pays.

  Afin de contribuer au capital des jeunes entreprises innovantes en pleine expansion, un tableau de haute technologie du type Nasdaq a été lancé cette année. Le conseil d'innovation scientifique et technologique, avec des critères d'assouplissement plus simples mais des exigences plus strictes en matière de divulgation d'informations, a permis de financer plus de 50 entreprises dans les secteurs émergents de haute technologie et stratégiques.

  Un changement économique

  Le paysage d'innovation dynamique de la Chine est également en partie le résultat de sa phase de développement, alors que le pays se prépare à passer à une économie axée sur la consommation.

  À la fin de 2018, le capital commercial total des secteurs secondaire et tertiaire atteignait 914 200 milliards de yuans (environ 130 000 milliards de dollars). Selon les données du quatrième recensement économique national de Chine, l'industrie secondaire, qui comprend les entreprises industrielles et de la construction, représentait 19%, tandis que l'industrie tertiaire, ou le secteur des services, représentait les 81% restants.

  Les données du Bureau national des statistiques (BNS) a montré que l'indice de production du secteur des services a enregistré une augmentation de 7% au cours des 10 premiers mois de cette année, tandis que la fabrication de haute technologie a vu une hausse de 8,3% de la valeur ajoutée en octobre.

  La composition changeante de la consommation de la population chinoise continuera de stimuler l'innovation des entreprises, a déclaré Ning Jizhe, directeur du BNS, lors du forum. « C'est l'un des aspects essentiels de la transition économique de la Chine », a-t-il dit.

  La fête du shopping de la Journée des célibataires qui vient de s'achever a enregistré des ventes record grâce à l'intelligence artificielle, la diffusion en direct, les technologies de technologie financière et la robotique ayant permis une promotion plus interactive, des paiements plus sûrs et une livraison plus rapide.

  Une poussée du marché

  Pour de nombreuses entreprises chinoises, l'innovation est le seul moyen de survivre sur un marché extrêmement concurrentiel. Les innombrables utilisateurs d'Internet en Chine et le groupe en expansion des consommateurs à revenus moyens, qui aspirent à une qualité de vie supérieure, sont des forces majeures à l'origine de l'émergence de nouvelles technologies, produits et services.

  Selon les données du centre d'information sur les réseaux Internet chinois, à la date du mois de juin, le nombre d'internautes chinois s'élevait à 854 millions et le taux de pénétration de l'Internet à 61,2%.

  « La concurrence est l'un des moteurs les plus puissants de la croissance du marché chinois », a déclaré M. Ning, ajoutant que le marché chinois était très concurrentiel et que de nombreuses entreprises, y compris celles à capitaux publics, privés et étrangers, se sont renforcées face à la concurrence.

  La Chine a favorisé un écosystème très robuste, avec une croissance rapide des petites et moyennes entreprises, a de son côté souligné Neil Shen, associé fondateur et directeur de Sequoia Capital China, un investisseur qui se trouve derrière de nombreux géants et start-ups de la technologie chinois.

  « Nous constatons de plus en plus que les entreprises traditionnelles en Chine ne le sont plus. Elles se numérisent elles-mêmes en fonction des évolutions du marché », a noté M. Shen.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827