Une recherche sino-britannique ouvre la voie au « soleil artificiel » de la Chine

Source:le Quotidien du Peuple en ligne 2020-01-13

  Les scientifiques chinois et britanniques ont conçu un matériau pouvant aider à la génération d'une fusion nucléaire contrôlée et générer de l'énergie dans un processus similaire au soleil.

  La recherche, menée par des scientifiques de l'Université de Liverpool au Royaume-Uni et de l'Université Jiaotong-Liverpool de Xi'an, peut efficacement obtenir du deutérium, un isotope lourd de l'hydrogène, ce qui, selon un membre de l'équipe, pourrait ouvrir la voie au projet chinois de soleil artificiel.

  « Il peut sélectionner efficacement le deutérium dans un mélange gazeux et les absorber en grande quantité », a déclaré le 8 janvier au Global Times Ding Lifeng, un scientifique du côté chinois.

  Le deutérium, un combustible primaire pour la fusion nucléaire contrôlée, est dilué dans la nature et donc coûteux. Le deutérium de haute pureté ou enrichi est généralement obtenu en séparant l'isotope d'un mélange hydrogène-deutérium, qui est énergivore et inefficace, a précisé M. Ding, qui a ajouté que le nouveau matériau, appelé « cages organiques poreuses » (POC), rend la production de deutérium plus efficace et moins coûteuse.

  « Nos recherches aident à résoudre la pénurie d'approvisionnement en deutérium et ont le potentiel de sécuriser la source de carburant pour le processus de fusion », a-t-il encore déclaré.

  Les États-Unis, la Russie et l'Union européenne étudient également la fusion nucléaire contrôlée comme l'une des futures technologies les plus importantes générant de l'énergie de manière sûre, sans déchets nucléaires.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827