Négociations commerciales sino-américaines : les consommateurs pris en otage par les États-Unis

Source:le Quotidien du Peuple en ligne 2019-08-08

  Selon des experts, la Chine va renforcer encore sa puissance stratégique grâce à une pensée forte, suivre son rythme dans le développement de son économie et ne fera pas de compromis sur la volonté des Etats-Unis afin de résoudre les problèmes commerciaux bilatéraux.

  Ils ont ainsi décrit la position de la Chine après que l'administration américaine eut annoncé le 1er août qu'elle imposerait des droits de douane supplémentaires de 10% sur des marchandises chinoises d'une valeur de 300 milliards de dollars à compter du 1er septembre. Cette nouvelle menace de droits est intervenue juste après la douzième série de négociations commerciales bilatérales à Shanghai, pourtant qualifiée de « constructive » par les deux parties. Le plan américain imposera des droits de douane supplémentaires sur pratiquement tous les produits chinois entrant aux États-Unis, à l'exception des médicaments.

  D'après les experts, en imposant de nouveaux tarifs, l'objectif des États-Unis est de créer une chaîne industrielle mondiale et un avantage technologique sous leur direction.

  De son côté, Zhang Yansheng, ancien secrétaire général du comité universitaire de la Commission nationale pour le développement et la réforme, a déclaré que la Chine ne souhaite pas se battre, mais elle n'a pas peur de le faire s'il le faut, car elle dispose de ressources suffisantes pour relever ce défi.

  Pour protéger ses intérêts, la Chine a promis la semaine dernière de prendre les mesures nécessaires si les nouveaux droits de douane américains entraient en vigueur.

  M. Zhang a averti que la Chine devrait se préparer à gérer à long terme une relation difficile avec les Etats-Unis, pensant que la confrontation perdurera jusqu'en 2035, après quoi les deux pays entreront dans une phase de coopération et de discussion stratégiques.

  « Pour lutter contre un adversaire puissant, la clé pour la Chine est de créer un environnement propice à l'innovation, aux entreprises et aux universités de classe mondiale », a-t-il affirmé.

  Selon Matt Priest, président des distributeurs et détaillants de chaussures des Etats-Unis, contrairement aux précédentes séries de taxes sur les importations chinoises, l'administration américaine cible à présent un large éventail de biens de consommation, utilisant ainsi les familles américaines comme otage dans les négociations commerciales,.

  Wei Jianguo, ancien vice-ministre du Commerce, estime aussi que des droits de douane supplémentaires sur les importations en provenance de Chine seraient répercutés sur les travailleurs, les consommateurs et les entreprises américains. Ces caprices, a-t-il ajouté, ne vont pas aider le gouvernement américain à améliorer sa position dans les négociations commerciales avec la Chine, mais vont nuire à sa réputation. Il estime que l'approche américaine consistant à exercer une pression extrême sur son homologue commercial ne fonctionnera pas et que les principales préoccupations de la Chine devaient être abordées lors des consultations.

  La Chine a connu une croissance économique encourageante au premier semestre de cette année, en particulier en ce qui concerne les investissements étrangers directs et le commerce extérieur. Avec ses secteurs de la fabrication et des services en croissance rapide, ainsi que son marché intérieur massif, elle est capable de résister à toutes les pressions si aucun accord n'est conclu, a pour sa part affirmé Xue Rongjiu, directeur adjoint de la Société chinoise pour les études sur l'OMC, qui a ajouté que Washington devrait abandonner son rêve d'impressionner Beijing avec ses mêmes vieilles astuces de pression maximale. Si les Etats-Unis veulent vraiment un accord, ils devront alors faire preuve à la fois de sincérité réelle et d'actions concrètes pour prouver qu'ils peuvent tenir leur parole.

  Selon David French, premier vice-président chargé des relations gouvernementales à la Fédération du commerce de détail, principal opposant aux droits de douane aux États-Unis, les droits de douane imposés au cours de la dernière année n'ont pas fonctionné et rien ne prouve l'équivalent d'une nouvelle augmentation de taxes sur les les entreprises et les consommateurs américains produiront de nouveaux résultats.

  « Nous sommes déçus que l'administration double la mise sur une stratégie tarifaire erronée qui ralentit déjà la croissance économique américaine, crée de l'incertitude et décourage l'investissement », a souligné M. French, ajoutant que « des droits supplémentaires ne feraient que menacer les emplois américains et augmenter les coûts des marchandises de consommation quotidienne pour les familles américaines ».

  « Bien que le résultat des négociations commerciales sino-américaines et leur impact sur l'économie chinoise ne soient pas entièrement prévisibles à ce stade, nous sommes globalement optimistes quant à l'engagement de la Chine à l'égard de sa politique d'ouverture et optimistes quant à son économie et à l'environnement des entreprises », a toutefois affirmé Eric Liu, associé directeur du cabinet d'avocats Zhao Sheng, basé à Shanghai.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827