La Chine pourrait atteindre son objectif d’émissions de carbone en 2025

Source:French.china.org.cn 2019-11-28

  Les émissions de carbone de la Chine devraient atteindre leur pic vers 2025, soit cinq ans avant l’objectif de 2030 stipulé dans l’Accord de Paris, grâce aux efforts déployés dans la transition énergétique, a déclaré un expert du secteur.

  « J’espère qu’avec le 14ème plan quinquennal (2021-2025), la Chine atteindra son objectif d’émissions de carbone. Ce sera un grand pas pour le monde. La Chine est crédible. Elle établit un plan et normalement, elle le réalise », a déclaré Lord Nicholas Stern, président du Grantham Research Institute de la London School of Economics and Political Science.

  L’ancien économiste en chef à la Banque mondiale a noté qu’au cours des cinq dernières années, la Chine avait subi de profonds changements technologiques et que son pays avait démontré une compréhension plus profonde du danger des changements climatiques non gérés.

  Lors du Sommet de Paris sur le climat de 2015, le président Xi Jinping avait prononcé un discours au cours de la cérémonie d’ouverture, en promettant que les émissions de carbone de la Chine atteindraient leur niveau maximum d’ici 2030, lorsque son stock de forêts sera supérieur de 4,5 milliards de mètres cubes à celui de 2005. Il avait ajouté que la Chine s’efforcera d’atteindre cet objectif le plus tôt possible.

  Un rapport publié par le ministère des Sciences et Technologies a montré qu’en 2017, l’intensité carbonique par unité de produit intérieur brut de la Chine avait diminué de 46 % par rapport au niveau de 2005. Le taux de croissance de ses émissions de carbone a affiché une progression quasiment nulle depuis 2013.

  Le rapport indique qu’entre 2010 et 2017, la concentration mondiale de dioxyde de carbone a augmenté, de même que son taux de croissance.

  « La Chine a déjà rempli son engagement de réduire les émissions de carbone de 40 à 45 % par rapport à 2005, trois ans plus tôt que prévu », a déclaré Ma Aimin, directeur adjoint du Centre national pour la stratégie pour le changement climatique et la coopération internationale, relevant du ministère de l’Ecologie et de l’Environnement.

  Le gouvernement chinois a pris des mesures actives, comme la promotion de projets d’énergie propre et d’initiatives écologiques majeures, obtenant des résultats remarquables en matière de réduction des émissions de carbone.

  M. Stern a remarqué que la Chine était désormais en première place mondiale dans de nombreux domaines, tels que le transport ferroviaire et les systèmes numériques. La prochaine étape consistera à tirer parti de ces aspects pour mieux gérer le système énergétique. « Au cours de ces 20 dernières années, la Chine a généré de nombreux avantages potentiels, et elle commence à en utiliser certains. Mais je pense qu’elle peut les utiliser beaucoup plus rapidement et fortement, en particulier dans le secteur énergétique. La Chine est bien placée pour tirer profit de ces avantages. »

  Les experts du secteur ont noté que l’efficacité énergétique électrique était optimisée grâce à la technologie et qu’il y avait encore une marge énorme dans ce domaine.

  La Chine progresse en économisant de l’énergie grâce à ses chemins de fer. Les chiffres des Chemins de fer de Chine montrent qu’en 2018, la consommation d’énergie des chemins de fer nationaux convertie en charbon standard avait atteint 16,2 millions de tonnes métriques, soit 25 700 tonnes de moins que le niveau de 2017.

  Les émissions pour la demande chimique en oxygène des chemins de fer ont atteint 1 878 tonnes, en baisse de 0,7 % d’une année sur l’autre. Les émissions de dioxyde de soufre ont diminué de 39,7 % en glissement annuel pour atteindre 9 836 tonnes.

  Le 14ème plan quinquennal soulignera l’importance d’une utilisation propre et efficace des combustibles fossiles. D’ici 2030, les énergies non fossiles représenteront 20 % de la consommation d’énergie primaire.

  « Grâce au 14ème plan quinquennal, la Chine peut s’engager dans la réduction absolue des émissions de dioxyde de carbone, trouver de nouvelles idées et de nouvelles solutions, et jeter les bases d’un objectif à long terme », a déclaré Wang Yi, directeur adjoint des Instituts des sciences et du développement, relevant de l’Académie chinoise des sciences.

  « Le plan est essentiel pour l’objectif de réduction des émissions de carbone de la Chine. Il est important que les émissions de carbone de la Chine commencent à diminuer pendant la période couverte par le plan », a précisé M. Stern.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827