Les entreprises étrangères croient en la croissance chinoise

Source:French.china.org.cn 2020-02-19

  Après ces vacances pour la fête du Printemps assombries par l’épidémie de nouveau coronavirus, les entreprises à capitaux étrangers en Chine ont en grande partie repris leur activité avec des mesures soutenant leur activité pour les aider à consolider leur confiance dans la deuxième économie mondiale. Un grand nombre d’entre elles ont pris des mesures de sécurité, incluant le port de vêtements de protection, le contrôle sanitaire, des procédures de rapport ou encore l’adoption d’outils de télétravail, afin d’assurer la continuité et la sécurité de leur activité.

  « Nous avons établis des équipes dédiées dans le monde et en Chine, et développé des plans pour aider à soutenir la santé et le bien-être de nos employés », explique John Wang, le vice-président senior de l’entreprise Signify et président de Signify en Chine. Cette entreprise néerlandaise spécialisée dans la conception et la production d’éclairage a repris son activité en Chine le 10 février et adopté des mesures pour assurer la sécurité de ses employés, incluant un enregistrement rigoureux aux entrées et sorties, une révision des plans de voyage et la promotion du télétravail pour les équipes non liées à la production.

  Le conglomérat Honeywell a également mis en œuvre des mesures similaires et 18 de ses usines sur les 21 en activité à travers le pays ont repris en plein la production. Le travail de prévention de l’entreprise contre l’épidémie a été reconnu par Sha Hailin, le directeur adjoint du Comité permanent de l’Assemblée populaire municipale de Shanghai, qui s’est rendu sur son campus de Shanghai, a fait savoir Scott Zhang, le président d’Honeywell pour la Chine. « En tant qu’entreprise profondément enracinée en Chine depuis tant d’années, nous assumons nos responsabilités dans cette cause », a-t-il déclaré. Son entreprise a par ailleurs donné pour 2 millions de dollars d’équipements, incluant des masques faciaux et des purificateurs d’air pour les zones les plus touchées par l’épidémie.

  Le gouvernement municipal de Shanghai a annoncé la mise en place de mesures spécifiques venant s’ajouter à celles adoptées au niveau national pour aider les entreprises, afin d’éviter que l’épidémie de coronavirus ait un impact trop fort sur l’économie. Celles-ci incluent une baisse des taux d’intérêts d’au moins 0,25 point de pourcentage par rapport au taux directeur de référence pour la durée de l’épidémie, ainsi que des périodes de remboursement prolongées, des réductions de loyer et des délais dans le paiement des impôts, afin de limiter les pénuries potentielles de capitaux.

  « Nous apprécions l’adoption de ces mesures par les autorités locales dans ce moment difficile. En ce qui nous concerne, la réduction des cotisations sociales bénéficie directement à notre situation financière », précise Arnaud Ribadeau Dumas, le président de la région Chine pour le fabricant français de verres ophtalmiques Essilor.

  Des mesures, comme le rabais de 50 % des primes d’assurances chômages, ont été adoptées pour diminuer les coûts en ressources humaines pour les entreprises. Par ailleurs, l’adoption accélérée de services gouvernementaux en ligne, ainsi que le report de livraison de marchandises, permettront de minimiser les risques opérationnels, fait remarquer Paul Lindblad, le président de Wacker Chemicals en Chine. « Un point fort de ces mesures est le soutien financier et légal dédié aux PME, voire aux micro-entreprises, qui constituent nos clients en aval. Ces mesures sont propices à soulager les pénuries de capitaux et à maintenir la stabilité globale du marché », affirme-t-il.

  John Wang indique également que ces mesures bénéficient autant aux grandes entreprises qu’aux PME, « incluant un grand nombre de nos revendeurs et fournisseurs ». Etant donné que la priorité est donnée aux personnes dans les zones affectées, il ajoute que l’impact sur les entreprises « vient vraiment en deuxième place » et qu’il s’agit de « quelque chose que nous pourrons seulement évaluer par la suite ». « Lorsque cela est possible, nous allons nous approvisionner en produits et en composants auprès de fournisseurs alternatifs en-dehors des zones affectées, tout en restant en Chine. Nous avons également une base d’approvisionnement mondial, qui nous aidera à mitiger la situation. Nous avons confiance dans la tendance économique positive à moyen et long terme en Chine et nous maintiendrons notre engagement envers le marché chinois », note-t-il.

  Malgré ce ralentissement temporaire, Arnaud Dumas prévoit pour sa part une augmentation de la performance du marché au cours des prochains mois. Il se dit optimiste quant à la préparation croissante de la Chine en matière d’infrastructures de santé, sa réactivité face à l’épidémie et sa résolution dans l’adoption de mesures pour soutenir la croissance: « La situation actuelle nécessite que l’entreprise soit plus agile et adaptable. Nous pensons par exemple qu’il s’agit en réalité d’une bonne opportunité pour accélérer les plateformes numériques et en ligne, et renforcer les compétences internes, comme l’apprentissage et la formation. »

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827