Faire des affaires en Chine devient de plus en plus facile

Source:le Quotidien du Peuple en ligne 2018-12-05

  Comme le montrent les résultats de deux rapports récents, l'environnement des affaires en Chine s'est nettement amélioré.

  D'après le Shanghai Securities News, citant un rapport publié le 29 novembre par le Conseil pour la promotion du commerce international de l'Académie de Chine, près de 90% des 4 000 entreprises ayant participé à une enquête ont ainsi affirmé qu'il était devenu plus facile de faire des affaires en Chine au cours des trois dernières années. En ce qui concerne l'année 2018, les entreprises interrogées, notamment les sociétés privées, les sociétés publiques et les sociétés étrangères présentes dans 25 provinces et régions du pays, se sont montrées satisfaites de l'environnement des affaires en Chine, accordant une note de 4,17 sur 5, contre 3,85 en 2016.

  Il est à noter que ce sont les entreprises situées dans les zones du centre de la Chine, les entreprises à capitaux entièrement étrangers et les entreprises de haute technologie qui ont donné les meilleures notes.

  Un rapport de la Banque mondiale, publié à la fin du mois d'octobre, a également entériné les efforts de réforme déployés par la Chine pour améliorer son environnement des affaires pour les petites et moyennes entreprises. Comme le montre ce rapport, intitulé « Doing Business 2019: Training for Reform » (Faire des affaires en 2019 : se former pour la réforme), la Chine, la seule économie de l'Asie de l'Est et du Pacifique à figurer parmi les 10 pays ayant le plus progressé cette année, a grimpé de plus de 30 places pour atteindre son plus haut niveau jamais enregistré, la 46e place du classement mondial annuel.

  Par ailleurs, le rapport a mis en exergue les progrès de la Chine dans des domaines suivants comme la création d'entreprise, le traitement des permis de construire, l'accès à l'électricité, la protection des investisseurs minoritaires, le paiement des taxes, le commerce transfrontalier, cela bien que le traitement des permis de construction en Chine se situe toujours au 121e rang mondial, avec 20 procédures pour obtenir tous les permis et autorisations nécessaires pour construire un entrepôt dans le pays, contre 15 procédures en moyenne dans la région Asie de l'Est et Pacifique.

  « L'année dernière, la Chine a rapidement amélioré son climat d'affaires pour les petites et moyennes entreprises nationales. Ces progrès, qui placent désormais la Chine parmi les 50 plus grandes économies du monde, témoignent de la valeur que le gouvernement accorde à la promotion de l'entrepreneuriat et de l'entreprise privée », a déclaré Bert Hofman, directeur de la Banque mondiale pour la Chine.

  De son côté, Yu Haiyan, inspecteur adjoint du département de recherche sur le développement au Conseil chinois pour la promotion du commerce international, a déclaré que la création d'un environnement commercial fondé sur le marché, conforme à la loi et aux normes internationales restait une tâche importante pour la Chine à présent mais aussi dans les années qui viennent.

  Le Conseil des Affaires d'Etat -le gouvernement chinois- a décidé le 28 novembre dernier de mettre en place un système d'évaluation de l'environnement des affaires en Chine, qui soit comparable sur le plan international, conforme aux normes de la Banque mondiale et reflétant les caractéristiques chinoises, avec des critères couvrant des domaines d'intérêt immédiat pour le marché, tels que la facilité de création d'une entreprise, les licences de construction, l'accès à l'électricité et au crédit, le paiement des taxes et la protection des droits de propriété intellectuelle.

  Dans le même temps, les autorités et les services concernés seront également encouragés à proposer davantage de mesures pour améliorer le climat des affaires.

  Enfin, le gouvernement chinois va éliminer toutes les limites qui vont au-delà de la liste négative officielle pour les investissements étrangers d'ici la fin du mois de mars de l'année prochaine, a déclaré Tang Wenhong, responsable du ministère du Commerce, ajoutant que la révision de deux catalogues d'orientation pour les investissements étrangers sera également achevée à ce moment-là.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827