L'envoyé de la Chine auprès de l'UE condamne le traitement fait à Huawei

Source:le Quotidien du Peuple en ligne 2019-01-30

  L'ambassadeur de Chine auprès de l'Union européenne a critiqué le traitement réservé à Huawei Technologies et à d'autres sociétés chinoises, affirmant qu'un tel comportement entraverait le développement de la technologie mobile 5G.

  Zhang Ming a déclaré le 28 janvier dans le Financial Times que « quelqu'un n'épargne aucun effort pour fabriquer une histoire de sécurité à propos de Huawei » et « je ne pense pas que cette histoire a quoi que ce soit à voir avec la sécurité, et les prétendues préoccupations de sécurité ne sont pas soutenues par des faits ou des preuves. Je crois plutôt que c'est un acte de protectionnisme à motif politique. Cela indique un mouvement de réaction contre la mondialisation ».

  Huawei, dont le siège à Shenzhen, dans la province du Guangdong (sud de la Chine), est l'un des principaux fournisseurs mondiaux d'infrastructures de technologies de l'information et de la communication et d'appareils intelligents. La société chinoise est considérée comme un leader dans le développement de la technologie 5G.

  « Une telle démarche tente indistinctement de transformer un problème commercial en problème politique, voire même sécuritaire, et cela viole complètement les principes de la concurrence libre et loyale », a affirmé M. Zhang, après que le New York Times ait rapporté le 27 janvier que des pays tels que le Royaume-Uni, l'Allemagne et la Pologne subissaient tous la pression des États-Unis pour empêcher Huawei de construire des réseaux 5G. « Au cours de l’année écoulée, les États-Unis ont lancé une campagne mondiale furtive, parfois menaçante, visant à empêcher Huawei et d’autres entreprises chinoises de participer à la refonte la plus spectaculaire de la plomberie qui contrôle l’Internet depuis sa création il y a 35 ans », ont écrit David Sanger, correspondant du New York Times en matière de sécurité nationale, et ses collègues.

  M. Zhang, qui a pris ses fonctions actuelles en 2017 après avoir été vice-ministre des Affaires étrangères de 2013 à 2017, estime pour sa part que la technologie 5G est un produit de la coopération mondiale ouverte et une bonne chose pour le monde entier. « Les chaînes industrielles, d'approvisionnement et de valeur mondiales sont étroitement liées dans ce domaine et ne peuvent être coupées artificiellement et délibérément par personne », a-t-il dit, ajoutant que cela serait « très irresponsable » et pourrait entraîner « de graves conséquences pour la coopération économique et scientifique mondiale ».

  Notant que la Chine et l'UE ont établi leur partenariat stratégique global et soutiennent à la fois le multilatéralisme et un ordre international fondé sur des règles, M. Zhang a dit espérer que l'Union européenne comprendra ses intérêts et adoptera une attitude rationnelle, ouverte et objective.

  Il a en conséquence appelé l'Union à maintenir une concurrence libre et loyale, à garantir une coopération économique et technologique multilatérale et à s'opposer aux politiques exclusives et discriminatoires. « En tant que partenaires de la coopération, nous devrions nous efforcer de promouvoir la mondialisation plutôt que la tribalisation du système mondial », a-t-il conclu.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827