Comment la consommation excessive a provoqué l'émergence d'une génération qui dépense plus qu'elle ne gagne

Source:le Quotidien du Peuple en ligne 2019-01-31

  « Sur les trois générations au bureau, les post-70 économisent de l'argent, les post-80 investissent et les post-90 s'endettent ». Cette phrase montre le phénomène typique de consommation de découvert et d'endettement des jeunes, principalement ceux nés dans les années 1990 voire ceux nés dans les années 2000.

  Une prévalence du phénomène de « consommation de découvert »

  Ordinateurs portables, téléphones Apple, livres électroniques Kindle, équipements sportifs, cosmétiques, cartes de remise en forme, voyages à l'étranger... ces produits qui coûtent des milliers de yuans et sont entrés dans la vie quotidienne des jeunes citadins, sont devenu des musts sur les campus universitaires. Selon les données d'une enquête, 53% des étudiants recourent à l'emprunt pour financer leurs besoins d'achat, principalement des produits cosmétiques, des vêtements, des produits électroniques, etc., qui pour la plupart excèdent leurs capacités financières.

  Comme leurs sources de revenus sont insuffisantes et que la force d'inertie de la consommation de découvert est difficile à arrêter, l'endettement de certains étudiants devient de plus en plus lourd.

  Les jeunes sur le lieu de travail connaissent également le phénomène de consommation de découvert et de consommation excessive.

  Le rapport 2018 sur les finances des consommateurs, qui a couvert 4,5 millions d'utilisateurs dans 338 villes chinoises, montre que, comparé aux post-70 et post-80, principalement axés sur la consommation des ménages, les post-90% d'entre eux sont « meilleurs pour eux-mêmes », axés sur l'amélioration de la qualité de la vie, ont davantage tendance à favoriser la consommation excessive.

  Selon les données du « Rapport de recherche sur l'indice de satisfaction des cols blancs 2018 » du site d'emploi en ligne Zhaopin, en 2018, les cols blancs avec des dépôts supérieurs à 30 000 yuans ne représentaient que 30%, et que 20% des cols blancs non seulement n'économisent pas, mais en plus sont endettés.

  Trois canaux stimulent la consommation de découvert

  Les experts et les spécialistes concernés estiment que, chez certains jeunes, il existe deux raisons principales qui expliquent qu'ils se livrent à la sur-consommation et à la consommation, se retrouvant pris dans la spirale de la dette et dans des difficultés qu'ils n'arrivent pas à maîtriser.

  D'une part, dans un contexte de développement économique rapide et d'amélioration continue de la consommation dans l'ensemble de la société, la consommation des jeunes a augmenté simultanément, mais elle est également sujette au déséquilibre. Dans ce processus, il existe également un manque d'orientation positive dans la famille, l'école et la société.

  Par ailleurs, la surconsommation des jeunes caractérisée par l'emprunt est davantage liée à l'omniprésence de divers stimuli dans l'environnement économique et social actuel. Les seuils de plus en plus bas pour l'emprunt d'argent, l'incitation délibérée à une consommation excessive et le flot incessant des emprunts-pièges ont contribué à la consommation de découvert de jeunes encore peu engagés dans le monde.

  Les prêts en ligne, également appelés « crédit à la consommation sur Internet », connaissent un taux d'expansion élevé. Les statistiques montrent qu'en 2013, le crédit à la consommation sur Internet en Chine s'élevait à environ 60 milliards de yuans, contre 4 400 milliards de yuans en 2017, soit une augmentation de plus de 9 fois en l'espace de quatre ans.

  Une « crise de responsabilité » particulièrement préoccupante

  Aux yeux des experts et des universitaires, les jeunes accumulent des problèmes sociaux présentant de nombreux aspects.

  Premièrement, un endettement aveugle affecte la formation d'une vision correcte de la vie et des valeurs pour les jeunes. Plus la consommation de découvert est importante, plus les désirs sont difficiles à combler, et une fois que les dettes ont dépassé les capacités d'endurance personnelle, les comportements irrationnels émergent d'autant plus facilement.

  Au contraire, plus on se concentre sur sa carrière et à faire des économies, voire qu'on manque même de temps pour consommer, on rentre dans un cercle vertueux, et le travail est porteur d'espoir.

  Deuxièmement, soit les jeunes doivent supporter rapidement le fardeau de la dette soit ils constituent un mauvais dossier dans le système de crédit social : s'ils veulent entreprendre ils seront handicapés par ce problème et il leur sera difficile de se débarrasser de ce fardeau.

  Troisièmement enfin, la consommation de découvert des jeunes a également un impact direct sur la situation de la société toute entière. Selon l'enquête sur les perspectives des retraites en Chine en 2018, 56% de la jeune génération de moins de 35 ans n'a pas encore commencé à épargner pour leurs vieux jours, et dans cette tranche d'âge, 44% ont une épargne mensuelle moyenne de 1 339 yuans par personne, et un certain nombre de jeunes se trouvent dans une situation « Pas d'économies et un endettement élevé ».

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827