Chang'e-4 découvre que la face cachée de la lune est plus froide que prévu la nuit

Source:le Quotidien du Peuple en ligne 2019-02-03

  Après avoir effectué le tout premier alunissage en douceur sur la face cachée de la lune, la sonde chinoise Chang'e-4 a révélé que la température de la surface lunaire était tombée à moins 190 degrés centigrades, soit plus froide que prévu. C'est la première fois que des scientifiques chinois reçoivent des informations de première main sur les températures à la surface de la lune pendant la nuit lunaire.

  Le rover et le module d'alunissage de la sonde Chang'e-4 ont été réveillés par la lumière du soleil après un long « sommeil » au cours de leur première nuit extrêmement froide sur la lune, a annoncé le 31 janvier l'Administration spatiale nationale de Chine.

  En raison de l'effet de blocage des marées, le cycle de rotation de la lune est identique à celui de sa rotation, et c'est le même côté de la lune qui fait toujours face à la Terre.

  « Selon les mesures de Chang'e-4, la température de la couche peu profonde du sol lunaire situé sur la face cachée de la lune est inférieure aux données obtenues par la mission américaine Apollo sur la face visible de la lune », a précisé Zhang He, directeur exécutif du projet de sonde Chang'e-4 à l'Académie chinoise des technologies de l'espace (China Academy of Space Technology, CAST). « C'est probablement dû à la différence de composition du sol lunaire entre les deux côtés de la lune. Nous avons encore besoin d'une analyse plus minutieuse », a-t-il précisé.

  Un jour lunaire équivaut à 14 jours sur Terre et une nuit lunaire a la même durée. La sonde Chang'e-4 est passée en mode veille pendant la nuit lunaire en raison d'un manque d'énergie solaire. Les températures varient énormément entre le jour et la nuit sur la lune. Auparavant, les scientifiques chinois n'avaient aucune donnée sur le niveau de froid qui y règne.

  À la fin de 2013, la Chine a lancé Chang'e-3, le premier vaisseau spatial du pays à se poser sur la Lune. Les instruments scientifiques de son module d'alunissage fonctionnent toujours après plus de 60 nuits lunaires au cours des cinq dernières années. « Ce fut un succès, mais Chang'e-3 a été conçu en fonction de données de température étrangères », a déclaré M. Zhang, qui a ajouté que la mesure des variations de température entre le jour et la nuit sur la lune aidera les scientifiques à évaluer les propriétés du sol lunaire.

  Le rover et le module d'alunissage sont équipés d'une source de chaleur radio-isotopique, ce qui permet de garder la sonde au chaud pendant la nuit lunaire. Le module d'alunissage possède également une cellule thermoélectrique isotopique et des dizaines de collecteurs de données de température pour mesurer les températures à la surface de la lune pendant la nuit lunaire. Selon Sun Zezhou, concepteur en chef de la sonde Chang'e-4 À la CAST, utilisée pour la première fois dans un vaisseau spatial chinois, la technologie de génération thermoélectrique à isotopes permettant de transformer la chaleur en énergie sur Chang'e-4 est un prototype pour l'exploration future dans l'espace lointain.

  Le rover Curiosity de la NASA a également adopté cette technologie d'énergie, la libérant des restrictions liées à l'ensoleillement, au sable et à la poussière qui ont affecté ses prédécesseurs, Opportunity et Spirit, a-t-il expliqué. « C'est une technologie que nous devons maîtriser si nous voulons aller dans les régions polaires de la lune ou plus loin que Jupiter dans les espaces lointains, où l'énergie solaire ne peut être utilisée comme source principale d'énergie », a-t-il conclu.

Appendix:

Copyright © 2004 Secrétariat du Comité de suivi chinois du Forum sur la Coopération sino-africaine
Adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie, Arrondissement Chao Yang, Beijing Code postal: 100701 Téléphone:86-10-65962810,86-10-65962827