中文 English default  
Page d'accueil Relations sino-africaines Echanges et dialogues Entrée en Afrique Échanges académiques
  Archives du Forum
  Sur le Forum
  1ère Conférence ministérielle
  2e Conférence ministérielle
  Sommet de Beijing et 3e Conférence ministérielle
  4e Conférence ministérielle
  Expositions de photos des Conférences
  Connaissances sur la Chine
  Clin d'oeuil sur la Chine
  Développement de la Chine
  Panorama sur la Chine
Clink
  Liens des sites
Membres du Comité de suivi chinois du FCSA
Ambassades et Consulats de Chine en Afrique
Principales institutions de recherches en Chine
Principaux medias d'information en Chine
Quelques sites web africains
[plus>>] 
  Page d'accueil > Relations sino-africaines > Politique africaine de la Chine
La Chine souhaite une résolution appropriée de la question du président soudanais entre le Kenya et le Soudan
2011/12/02

BEIJING, 1er décembre (Xinhua) -- La Chine souhaite que le Kenya et le Soudan puissent résoudre leurs différends par le dialogue et la consultation après la décision de la Cour suprême du Kenya de délivrer un mandat d'arrêt contre le président soudanais Omar al-Béshir, a annoncé jeudi le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hong Lei.

La partie chinoise réserve son jugement sur l'accusation de la Cour pénale internationale (CPI) contre Omar al-Béshir, président du Soudan, a indiqué Hong Lei lors d'une conférence de presse.

"Le Kenya et le Soudan sont des pays amis de la Chine, et la partie chinoise souhaite que les deux parties puissent résoudre les problèmes concernés par le dialogue et la consultation", a noté M. Hong.

La Cour suprême du Kenya a décidé lundi que le gouvernement devait arrêter al-Béshir s'il s'avisait de poser le pied sur le sol kenyan.

La CPI a émis en 2009 son premier mandat d'arrêt contre al-Béshir pour cinq chefs d'accusation de crimes contre l'humanité et deux de crimes de guerre.

Un deuxième mandat publié en 2010 a ajouté trois chefs d'accusation supplémentaires de génocide.

Le Kenya a ratifié le Statut de Rome sur lequel est fondée la CPI.

 

Suggest to a friend
  Print