中文 English default  
Page d'accueil Relations sino-africaines Entrée en Afrique Echanges et dialogues Échanges académiques
  Archives du Forum
  Sur le Forum
  1ère Conférence ministérielle
  2e Conférence ministérielle
  Sommet de Beijing et 3e Conférence ministérielle
  4e Conférence ministérielle
  5e Conférence ministérielle
  Sommet de Johannesburg et 6e Conférence ministérielle
  Expositions de photos des Conférences
  Connaissances sur la Chine
  Clin d'œil sur la Chine
  Développement de la Chine
  Panorama sur la Chine
  Liens des sites
Membres du Comité de suivi chinois du FCSA
Ambassades et Consulats de Chine en Afrique
Principales institutions de recherches en Chine
Principaux medias d'information en Chine
Quelques sites web africains
[plus>>] 
  Page d'accueil > A la une
Wang Yi: Dans le processus historique où l'Afrique passe d'un continent indépendant à un continent puissant, la Chine veut devenir son partenaire stratégique ferme et le plus fiable
2018/02/11

Le 8 février 2018, le Ministre des Affaires étrangères Wang Yi et le Président de la Commission de l'Union Africaine Moussa Faki Mahamat, actuellement en visite en Chine, ont rencontré les journalistes après avoir tenu le 7e Dialogue stratégique Chine-Union Africaine (UA).

Le Ministre Wang Yi a dit, tout à l'heure, moi et le Président Faki avons co-présidé le 7e Dialogue stratégique Chine-Union Africaine. Ce dialogue a abouti à des résultats fructueux et a permis de dégager un large consensus. Nous estimons que les relations sino-africaines ont toujours maintenu un développement de haut niveau et sont déjà devenues un exemple pour la coopération solidaire entre la Chine et les autres pays en développement. La Chine et l'Afrique sont une communauté de destin où elles partagent heurs et malheurs et œuvrent pour les bénéfices partagés, le gagnant-gagnant et le développement commun. La partie chinoise estime avec conviction que dans le monde multipolaire de demain, l'Afrique est tout à fait qualifiée pour devenir un pôle important et que dans le processus historique où l'Afrique passe d'un continent indépendant à un continent puissant, la Chine veut devenir son partenaire stratégique ferme et le plus fiable.

Wang Yi a dit, la partie chinoise apprécie hautement le rôle important que joue l'UA dans les efforts de l'Afrique pour s'unir et accroître sa puissance et réaliser l'intégration. Elle continue à soutenir l'UA dans la mise en œuvre de l'Agenda 2063, dans la réforme institutionnelle à l'intérieur de l'UA et dans la coordination entre les pays africains pour parler d'une seule voix vers l'extérieur, elle continue à soutenir l'UA pour jouer le rôle de leader dans la réalisation de la paix et du développement en Afrique.

Wang Yi a dit, je suis tombé d'accord avec le Président Faki pour développer la coopération tout azimuts, multidimensionnelle et dans les nombreux domaines entre la Chine et l'UA, renforcer leur communication stratégique, tenir régulièrement le dialogue stratégique annuel, perfectionner et enrichir le mécanisme de dialogue et de consultation, consolider et approfondir la confiance mutuelle politique et continuer à s'accorder l'une à l'autre de la compréhension et du soutien sur les questions touchant à leurs intérêts fondamentaux et à leurs préoccupations majeures respectifs. Les deux parties étaient unanimes pour explorer et élargir la coopération globale entre la Chine et l'UA, sans pourtant compromettre la coopération bilatérale efficace entre la Chine et les divers pays africains ni la remplacer. Les deux parties étaient unanimes pour faire valoir pleinement les prépondérances uniques de la Commission de l'UA et focaliser la coopération sino-africaine sur la coopération coordonnée, interétatique et interrégionale en dépassant les canaux bilatéraux entre deux pays. Ainsi les cinq secteurs prioritaires de la coopération ont-ils été fixés: le renforcement de la capacité de l'UA, la construction des infrastructures en Afrique, la cause de la paix et de la sécurité, la santé publique, le contrôle et la prévention des maladies, le tourisme et la construction du réseau de liaison aérienne, ce qui marquera l'accès à une nouvelle étape de la coopération Chine-UA et permettra de rendre les relations entre la Chine et l'UA plus stratégiques, plus exemplaires et plus efficaces.

Wang Yi a encore dit, nous avons également eu un échange de vues approfondi sur les points chauds en Afrique, la lutte contre le terrorisme, la réduction de la pauvreté, le développement et d'autres questions internationales et régionales d'intérêts communs. Les deux parties estiment unanimement que la Chine et l'UA auront à parler d'une même voix sur la scène internationale, coordonner leur position commune et préserver les intérêts communs des pays en développement dont ceux de la Chine et de l'Afrique.

Wang Yi a annoncé deux bonnes nouvelles sur la coopération sino-africaine: premièrement, la Chine est d'accord avec l'UA pour ouvrir sa représentation en Chine et est prête à y accorder une assistance active. Elle souhaite voir cette représentation s'ouvrir au plus tôt avec la conviction qu'elle jouera un rôle particulier et actif au développement des relations globales entre la Chine et l'Afrique et au renforcement de leur coopération mutuellement avantageuse. Deuxièmement, la Chine et l'Afrique vont organiser, en septembre, le Sommet de Beijing du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA). Nous invitons le Président Faki à venir en Chine pour assister au Sommet. Le Président Faki a accepté l'invitation avec plaisir et souhaite le plein succès au Sommet. Dans le respect du principe d'amples consultations, de contributions communes et de bénéfices partagés, la partie chinoise entend œuvrer ensemble avec la Commission de l'UA et tous les Etats membres du FCSA pour faire de ce Sommet un grand événement historique en vue du renforcement de la solidarité et de la coopération entre la Chine et l'Afrique.

Suggest to a friend
  Print